Tsahal prend des précautions d’ordre sécuritaire

Après la frappe aérienne israélienne présumée dans le nord de la Syrie, Israël a mis en place des limites de l’espace aérien dans le nord d’Israël. Le trafic aérien a été complètement arrêté à l’aérodrome principal du Nord et dans d’autres aéroports sur le plateau du Golan. A Rosh Pina, les vols au-dessus de 3000 pieds ont été interdits.

L’aéroport de Haïfa a été ouvert de nouveau. Le trafic aérien avait été restreint lundi matin, sauf pour les vols commerciaux qui avaient l’autorisation de continuer. Les autorités déclarent que les limitations vont se poursuivre jusqu’à nouvel ordre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *