Tsahal organisera en 2022 quatre semaines «d’une guerre, grandeur nature».

 

Israël estime que : «Les unités en charge de contrecarrer les armes de destruction massive sont mal préparées». En octobre 2020, suite à une enquête menée entre juin 2019 et février 2020, le contrôleur d’État, Matanyahou Engelmann, dans son rapport, affirme que l’armée israélienne ne serait pas prête en cas d’attaque à l’arme chimique :Lire la suite sur israelvalley.com