Tsahal, la police et le Shin Bet ne chôment pas : les arrestations se succèdent

Une attaque sur un soldat à l’entrée de la caverne des Patriarches a été déjouée par des policiers qui gardent le site. Une jeune femme arabe terroriste portant un couteau a été arrêté à l’extérieur de la grotte de Hévron, prévenant ainsi une attaque à coup de poignard potentiellement mortelle sur un soldat de Tsahal.

La femme arabe refusait d’être contrôler sur le site par des policiers qui l’avertissait courtoisement qu’elle devait subir un vérification sécuritaire. À un certain moment, la femme a tiré le couteau et l’a jeté sur le sol. Les policiers l’ont alors appréhendée. Elle a admis qu’elle avait planifié de poignarder un soldat et a été emmenée pour enquête.

Il y a deux semaines un soldat, 20 ans le sergent Almog Shiloni, a été poignardé à mort par un terroriste arabe à la gare de Tel-Aviv. La tentative d’attentat à Hévron succède au démantèlement par le Netzah Yehuda, un bataillon de l’armée israélienne, aussi connu comme Nahal Hareidi, d’une cellule terroriste dans la région au sud de Naplouse, dans le nord de la Samarie.

Durant l’arrestation, trois terroristes de la cellule ont été arrêtés alors qu’ils en étaient encore au stade de la planification d’une attaque sur des Israéliens. Il y avait eu une information du Service des Renseignements de l’existence d’armes dans la région, rapporte l’armée israélienne, mais seulement une enquête approfondie sur le terrain par les soldats a permis de découvrir les armes.

Les terroristes avaient un fusil d’assaut Kalachnikov (AK-47), une arme de poing, environ 45 M-16 et des cartouches de fusils semi-automatiques. « Il ne fait aucun doute que ce soir-là, comme dans chaque action, nous sentions que nous défendions la maison », a déclaré le commandant de la compagnie Daniel Betsalel. « La cellule a été arrêtée et une attaque contre le territoire israélien a été évitée, les soldats ont agi avec beaucoup de professionnalisme et ont donné des résultats impressionnants. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *