Des sources palestiniennes ont déclaré à Ynet que dans le cadre de la réponse à la fusillade dans le sud, un site militaire où le Hamas améliore ses capacités de roquettes a été bombardé. Après l’attaque, des membres de l’organisation ont fermé la zone, vidé l’installation de son contenu et empêché les médias de filmer ce qui se passait.Lire la suite sur jforum.fr