Tsahal change ses critères d’enrôlement

Face à une pénurie de main-d’œuvre, les Forces de défense israéliennes vont bientôt permettre aux soldats avec des profils médicaux faibles de servir à des postes auparavant réservés à ceux qui avaient des classements médicaux plus élevés. Les nouvelles exigences entreront en vigueur dans deux mois au commandement de la défense passive, c’est-à-dire pendant le recrutement de l’armée israélienne, en août 2015.

Les profils médicaux de Tsahal déterminent la pertinence médicale des candidats à des postes dans l’armée. Un profil de 21 est une exemption automatique, tandis que le plus haut profil, 97, permet aux candidats de postuler à chaque unité dans l’armée israélienne. Un profil médical de 64 permettra à des candidats de servir dans certaines unités de combat. Les nouvelles exigences vont permettre aux soldats avec un profil médical de 64 de servir dans des fonctions précédemment tenues par ceux dont les profils médicaux étaient de 72 et plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *