Tsahal ou armée française, la guerre n’est plus ce qu’elle était ! Par Bely

Tout se perd ma bonne dame, même la guerre n’est plus ce qu’elle était ! Et je le prouve à travers deux illustrations plus étonnantes l’une que l’autre ! En France, autre temps, autres mœurs, autre forme pour obtenir les mêmes résultats mais sans implication directe de ses forces militaires !

C’est le quotidien américain The Wall Street Journal qui révèle, comment les forces spéciales françaises recrutent des soldats irakiens dans le but de tuer des ressortissants français membres de l’État islamique à Mossoul. L’objectif : éviter à tout prix le retour des djihadistes en France. »

Fini l’appel « Aux armes citoyens » désormais il lui suffit de former des bataillons autres que les siens, les faire marcher et marcher encore et encore pour que le sang impur de ses ressortissants membres de l’Etat islamique abreuve ses sillons ! » Fi de plaisanterie, il y a de quoi être stupéfait d’apprendre comment la France réussit un tel tour de force, pardon un tel tour de passe-passe !

Et de poursuivre…

« Depuis des mois, les forces spéciales françaises font appel à des militaires irakiens pour traquer et éliminer des ressortissants français membres de la hiérarchie de Daech, selon des sources irakiennes et des responsables français, dont certains sont encore en activité. Les officiers irakiens qui commandent les opérations à Mossoul affirment que les forces spéciales françaises ont fourni aux unités irakiennes spécialisées dans la lutte antiterroriste les noms et les portraits de près d’une trentaine d’hommes identifiés comme des cibles prioritaires. Un nombre, pour l’heure inconnu, de ressortissants français ont été tués par l’artillerie et les forces terrestres irakiennes, assure-t-on de même source, grâce à des coordonnées et d’autres informations transmises par les Français.

Cette opération secrète a pour objectif de garantir que les ressortissants français ayant fait allégeance à l’État islamique ne reviennent jamais en France pour y perpétrer des attentats »…

Tsahal ne fait pas un « tabac »

En Israël, si j’osais je dirais que ce n’est pas du même tabac dont il est question ! Plus sérieusement, ici, il n’est nul besoin de faire appel à quiconque, la réputation de cette armée n’est plus à démontrer !

Son efficacité à faire face aux attentats dont Israël a été la première victime, est reconnue de tous et même prise pour modèle dans le monde et la France. Depuis peu il est vrai !

Sans doute est-ce pourquoi l’armée de défense d’Israël peut se permettre de titrer et développer cette bizarre préoccupation, à savoir « comment réduire le nombre de fumeurs dans ses rangs ! »

En coopération avec la Branche des Ressources Humaines, le Corps Médical et l’association israélienne de lutte contre le cancer, nous avons développé un programme, a dit la commandante Oshrat, chef de la Division de la Santé de Tsahal. Le Corps Médical de Tsahal prend de nouvelles mesures pour réduire le nombre de fumeurs dans ses rangs, nous est-il expliqué. « Moins de coins fumeurs, davantage d’ateliers pour aider les soldats qui souhaiteraient arrêter de fumer et une nouvelle campagne antitabac.

« Lorsque les soldats comprendront que la cigarette est toxique, ils arrêteront de fumer » (Sic).

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *