Trop de chiens errants à Istanbul, la faute aux juifs selon un journal turc

Un journal islamiste a publié un article antisémite affirmant que des juifs vivant dans le quartier de Beykoz à Istanbul avaient entraîné des chiens à mordre les musulmans.

Trop de chiens errants à Istanbul ? Voici l’explication folle du journal pro Erdogan « Yeni Akit ». Ce quotidien qui tire à 57 000 exemplaires a publié une lettre du lecteur « İclal Yalçınlart », qui contenait une insulte antisémite.

La lettre disait que les chiens errants avaient pris le contrôle de Beykoz et que des « Juifs et des francs-maçons » vivant dans la région les avaient entraînés à attaquer des résidents musulmans. Selon l’article, plus d’une centaine de musulmans ont été mordus par les chiens.

La lettre faisait également état d’allégations qui rappellent une accusation de meurtre rituel contre les Juifs, selon lesquelles des Juifs vivant en Espagne auraient torturé des enfants chrétiens en les mettant dans des barils remplis d’ongles.

A vomir

Les lecteurs et les politiciens ont trouvé la lettre publiée par Yeni Akit, « répugnante et à vomir ».

Mustafa Yeneroğlu, député du Parti de la justice et du développement (AKP), au pouvoir, a qualifié le récit de « langage des nazis » et a averti que les musulmans faisaient également face à des allégations similaires.

« Il est vraiment destructeur de voir de temps en temps des juifs et des chrétiens expérimenter ce à quoi les musulmans d’Europe sont constamment confrontés: les musulmans ne sont pas racistes. Les musulmans ne se livrent pas à la haine ni à la diffusion de fausses informations », a déclaré Ynerglo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *