Traces d’agents d’armes chimiques trouvés en Syrie

Dernièrement, des militants et des médecins syriens se sont plaints de l’utilisation répétée de chlore tuant et blessant de nombreux civils. Or, les inspecteurs pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ont trouvé des traces d’agents neurotoxiques mortels utilisés pour fabriquer des armes chimiques, sur un site non déclaré en Syrie. Au vu de cette découverte, l’Union Européenne s’inquiète particulièrement du fait que le pays pourrait toujours détenir un stock important d’armes chimiques non déclarées. En 2013, à la suite d’une attaque chimique prés de Damas qui avait fait des centaines de morts, dénoncée par la communauté internationale, la Syrie avait accepté de détruire tout son arsenal pour éviter une frappe militaire américaine. L’OIAC a conclu qu’au cours des derniers mois, du gaz de chlore a bien été utilisé de manière répétée et systématique comme arme chimique en Syrie, sans toutefois en attribuer la responsabilité au régime ou à l’opposition armée, qui s’accusent mutuellement. Le diplomate, qui révèle ces informations sous couvert d’anonymat, la réunion s’étant déroulée à huit clos, a déclaré que le Président du Conseil de sécurité a chargé une équipe d’en assurer le suivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *