Ces touristes non-juifs qui ne veulent plus quitter Israël

 

Les autorités israéliennes tirent la sonnette d’alarme. Depuis 2017, les services de l’immigration confirment l’apparition d’un nouveau phénomène venu d’Europe de l’Est.

Des milliers de touristes finissent par rester dans le pays et déposent une demande d’asile. Les bureaux de l’immigration ne parviennent plus à répondre en temps et en heure à la demande. Mais qui sont ces nouveaux demandeurs d’asile que personne n’attendait ?

C’est l’ancien ministre du Tourisme Stas Misezhnikov qui leur a incidemment ouvert les portes d’Israël lorsqu’en 2008, il a supprimé les visas pour les touristes en provenance de l’ancienne Union soviétique. Une politique qui a porté ses fruits puisque le nombre de visiteurs en provenance de l’ancien bloc de l’Est a pratiquement doublé. Le problème c’est que de plus en plus, ils ne rentrent plus chez eux et préfèrent rester en Israël.

Ainsi, le nombre de touristes géorgiens est passé de 91 000 en 2011 à 117 000 l’année passée. En 2012, aucun d’entre eux n’avait déposé une demande d’asile en Israël, ils sont 5 500 à le faire aujourd’hui. Selon les autorités, d’autres restent sans même se donner la peine de remplir une demande officielle et passent ainsi dans la clandestinité.

Les touristes géorgiens et ukrainiens arrivent en masse

Les Géorgiens sont désormais rejoints par les Ukrainiens. Cinq fois plus de touristes mais aussi un tiers d’entre eux qui demandent l’asile en Israël, soit pas moins de 3000 demandes ces dernières années et un nombre similaire est attendu avant la fin du mois de décembre. Si l’on peut comprendre que la guerre en Crimée soit une raison pour certains Ukrainiens de chercher refuge ailleurs, la question reste posée pour les Géorgiens.

Selon les responsables de l’immigration, 229 Moldaves ont cette année, entamé la même démarche auprès des autorités, submergées par l’ampleur du phénomène. Le ministre de l’Intérieur Arié Déry, réclame plus de moyens et regrette que le flux de ces « faux demandeurs d’asile, pour la plupart,  empêchent les employés du ministère de traiter les vrais cas de demande, noyés dans la masse ».

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

8 pensées sur “Ces touristes non-juifs qui ne veulent plus quitter Israël

  • Avatar
    6 novembre 2017 à 17 h 40 min
    Permalink

    Des milliers de migrants de l’ex URSS , encore des bras cassés à la charge du pays malheureusement !!!!

    Répondre
  • Avatar
    6 novembre 2017 à 22 h 22 min
    Permalink

    La tres grande majorite travaille et peuvent avantagement remplacer les arabes !!!!

    Répondre
  • Avatar
    6 novembre 2017 à 22 h 36 min
    Permalink

    Il faut se méfier de ses demandeurs d asile, mettez-les dans un asile, et pour longtemps..

    Du moins jusqu à leur renvoi au pays d ou il viennent.

    merci…

    Répondre
  • Avatar
    7 novembre 2017 à 9 h 55 min
    Permalink

    Qu’ils se convertissent s’ils veulent vivre en Israël. C’est le pays des juifs ici.

    Répondre
    • Avatar
      20 septembre 2019 à 14 h 16 min
      Permalink

      EN FRANCAIS NOUS DISONS:… « TROP BONS TROP CONS » C’EST CE QU’EST ISRAEL… DES ENNEMIS D’ISRAEL PEUVENT AUSSI PROFITER DE CES VAGUES ET ENVAHIR LE PAYS D’ISRAEL POUR ENSUITE LE DETRUIRE EN TANT QUE LE PAYS DU PEUPLE JUIF… EN FRANCAIS NOUS DISONS BIEN:… « MEFIES-TOI DE L’EAU QUI DORT » !!!

      Répondre
      • Avatar
        20 septembre 2019 à 21 h 02 min
        Permalink

        La grande majorité travaille ,et peuvent remplacer les arabes .

        Répondre
  • Avatar
    20 septembre 2019 à 23 h 07 min
    Permalink

    C ‘est dangereux car on ne sait pas qui ils sont; et quelles sont leurs véritables intentions .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *