Pour tordre le cou une bonne fois pour toute au mythe palestinien

La stratégie marketing des Palestiniens, voire des arabes au sens large, est véritablement brillante. Tout le génie des meilleures agences de publicité a été utilisé en 70 ans pour mettre Israël dans un corner. La différence avec la communication des entreprises, c’est que là il n’existe aucune réglementation: la fraude, les produits toxiques, mortels, ne reçoivent aucune sanction. Pour être plus direct, s’agissant d’Israël même Goebbels aurait le droit de s’exprimer.

1-0 pour les Palestiniens dans les instances internationales. Sur ces bases, le résultat est impressionnant et se résume en quelques données. A l’ONU  Israël  est  le pays de très loin le plus sanctionné de la planète. Bien plus que la Syrie, l’Iran, ou d’autres pays criminels. Israël est le pays le plus détesté du monde Pourtant personne ne conteste le caractère démocratique exceptionnel de l’Etat juif. Personne ne conteste que sur 22 Etats arabes AUCUN  n’est démocratique. Personne ne conteste qu’en 70 ans la guerre juifs/arabes a coûté 22 000 vies et en Syrie, en 4 ans  300 000 morts au minimum.

En somme, nous sommes exclusivement dans le fantasme . Israël n’est pas un pays, c’est les juifs déicides -malgré Nostra Aetate du pape Jean XXIII- , c’est le pays gardien de la morale, donc qui dérange ceux qui n’en ont pas (ça fait du monde), le pays qui réussit y compris à traiter le SIDA (interféron) et des cancers ….Trop c’est trop.

Posons-nous une question : quelles sont les quelques performances de l’agence de communication palestinienne en quelques dizaines d’années ?

 Le peuple palestinien

La création ex-nihilo du « peuple palestinien », dans les années 60, alors que « Palestinien » était jusqu’à 1948 réservé aux juifs de Palestine. Invention pure et simple. Cette nouvelle identité a mobilisé des forces, une énergie, une volonté de vaincre pour cette nation arabe humiliée (par qui? pour quelles raisons?).

Il n’y a JAMAIS eu d’Etat palestinien, ni dans la région ni ailleurs. Donc jamais de monnaie palestinienne, jamais de vêtement typique, ni de plat . Rien. Mais on doit reconnaître que désormais, cette identité existe, faite d’un puzzle jordano-egypto-nomade (à dos de chameau).

Et le génie de cette création d’une culture creuse, faite de violence, est de montrer au monde – qui a la mémoire sacrément courte- que ce peuple si ancien est celui de Lawrence d’Arabie; avec sa poésie, ses chevauchées dans un désert ocre et brûlant.

Que nous reste t’il à nous juifs: un pays surarmé, high tech jusqu’au bout des ongles, et prétentieux. La bataille sous cet angle est perdue d’avance, dans une Europe qui bascule vers l’alter-mondialisme et une opposition féroce des intellectuels au monde de l’argent, et de la technologie.

En somme, cette identité a été créée pour lutter, et s’est développée uniquement dans la violence, en tuant régulièrement des juifs, et non des israéliens; des civils bien plus que des militaires. Donc on a tué beaucoup dans des synagogues en dehors d’Israël. En Israël plus de 90% des assassinats concernent des civils (y compris égorgements de bébés, de femmes enceintes, partout dans les bus, les restaurants etc…). Mais quelle importance pour le monde.

La force des mensonges: plus c’est énorme plus on adhère

Ceci est parfaitement logique, puisque c’est tellement farfelu que l’idiot moyen se dit, c’est trop gros donc ce n’est pas possible, donc c’est vrai. Ainsi, il y a quelques années, sous l’ère d’Arafat, les hommes de la propagande on crée une première idée, délirante. Ils seraient les descendants des « Philistins ». Belle hypothèse. Pas besoin de démontrer, l’histoire s’accommode toujours de « la fin justifie les moyens ».

Mais là on en est  littéralement abasourdi: le mot palestinien était jusqu’à présent réservé aux juifs. Jusqu’au début des années 60. Comment donc recréer un lien de peuple à partir de racines, l’une de la Bible et l’autre trafiquée entre 1960 et 1965?  Je passe le délire sur le plan religieux. Les musulmans étant très attachés à une notion de Dieu la plus pure, la moins anthropomorphique, alors que les philistins étaient des païens.

Pour ne rien laisser en jachère, voilà que nos chers palestiniens, qui ont décidément compris qu’il leur fallait une légitimité solide, se font appeler désormais  « cananéens ». Et là, le tour est joué. Ils sont là avant les hébreux, ils ont été délogés par les juifs il y a 3500 ans. Méchants juifs. Donc on ne pourra plus contester leur antériorité.

Seulement on revient à des questions cruciales. D’où sort ce lien nouveau? Des documents, des pièces d’archéologie?

Comment mesurer sérieusement qu’une population païenne, anéantie depuis des siècles, ait pu donner naissance 2200 ans après, à des gens qui, d’un coup, élisent un prophète (Mohammed) qui convertit tout le monde.

Les points qui, en plus de cette tricherie historique permanente, sont sans issue

Les quelques éléments ci-après ne peuvent pas être occultés dans notre volonté pourtant légitime de faire la paix. Tout le monde doit savoir que dans les documents déjà signés d’Oslo, et autres accord, le seul mot « paix » inscrit en langue arabe n’est pas celui que nous connaissons et qui signifie « une paix définitive ». Les arabes ont retenu exclusivement le mot qui signifie « trêve » donc provisoire.

 

Pour mieux comprendre cette épineuse question il faut savoir que, selon le Coran, qui est admis par plus de 95% des musulmans, toute terre déjà conquise par les musulmans , un instant de raison, est un « dar-el-islam » (terre d’Islam) pour l’éternité. Comment concilier de ce fait, une paix véritable tant que TOUTE la terre d’Israël ne revient pas aux musulmans.

Les premiers accords, qui préparent le transfert éventuel de populations arabes vers le nouvel Etat palestinien, prévoient l’absence de tout individu juif sur tout le territoire: à l’époque nazie on appelait ça « Judenrein » (libre de juifs). Qu’on m’explique? 1.5 millions de palestiniens chez nous et zéro juif chez eux. Qui est raciste?

Vous pouvez chercher, mais en l’état actuel je ne vois aucune paix possible sauf ce qu’un ami surnomme une « paix magique ».

Conclusion

Nous avons à résoudre deux problèmes lourds:

-Comment se relever de notre image déplorable au niveau international?

-Quelle issue possible pour une paix non hypocrite?

Sur l’image je propose de remplacer notre image de high-tech par celle toute aussi réelle de respect de toute notre jeunesse des handicapés, des familles en difficultés que nos enfants prennent l’habitude d’aider.

Pour la paix, aucune solution crédible ne sera trouvée dans le mensonge et les ambiguïtés: la paix doit être « pour toujours » aux yeux de tous, et la terre que nous occupons est la nôtre, selon les deux belligérants.

Sinon, nous restons à notre place et nous ne bougerons pas.

José Boublil

José Boublil

Chef d’entreprise dans les nouvelles technologies, ancien associé du cabinet Deloitte, sioniste convaincu.

6 pensées sur “Pour tordre le cou une bonne fois pour toute au mythe palestinien

  • 4 janvier 2018 à 8:06
    Permalink

    bonjour, j’aime beaucoup votre analyse. Depuis des années, je dit et je répète qu’Israël devrait changer de directeur de la communication! Les mensonges et falsifications sont si énormes que j’ai du mal à comprendre que tant de personnes les gobent. Sauf à considérer qu’elles sont antisémites.
    Pour ces raisons, je ne crois pas en la paix sincère entre Israël et les Arabes.
    Shalom

    Répondre
  • 4 janvier 2018 à 9:19
    Permalink

    Pour tordre le cou une bonne fois pour toute au mythe palestinien….il faut commencer déjà par retirer le P majuscule du mot « palestinien » dans les articles…..très souvent nous ne voyons pas de F majuscule au mot français ni de A majuscule au mot americain, ni encore moins de I majuscule au mot israélien….On ne met de majuscule a ces termes que lorsqu’on inscrit le mot palestinien dans un article : afin de pouvoir honorer la race Inventée depuis 1967 palestinienne, pour se permettre de mettre une majuscule a ce mot, on se sent alors oblige de mettre une majuscule aux autres ethnies mentionnes en même temps dans ces articles……Et bien sachez que le mot inventé palestinien devrait être dispensé de majuscule encore plus que les termes nommant les autres ethnies qui elles existent bel et bien depuis des siècles…..contrairement a l’usage pourri des journalistes ! Comment osez vous prétendre tordre le cou au mythe palestinien si vous ne cessez pas de mettre une majuscule a ce terme…..Le cou du mythe palestinien sera bel et bien tordu lorsqu’on redonnera a ces gens malhonnêtes la véritable origine qu’ils ont en les nommant en tant que jordaniens, syriens, libanais qui doivent entrer chez eux au lieu d’usurper une identité qu’ils n’ont jamais eu et qui doit être efface de tous les vocabulaires verbaux et écrits en plus de ne pas figurer avec une majuscule…..!

    D’ici la, tout n’est que blabla puisqu’on va même jusqu’à mettre une majuscule a un peuple qui n’a en fait JAMAIS existe avant la deuxième moitie du 20eme siècle largement entamée…

    Je retire ce que je dis a mr David Sebban, directeur en chef de colamnnews car je vois sur cette article le nom et la photo du rédacteur de cet article…..Mes plus plates excuses !!! Je me fais un devoir de reconnaitre mes tords passés et je demanderais de ne pas me tenir rigueur par ma franchise non justifiée que je constate présentement ! Merci et bravo pour votre travail a tous !

    Répondre
  • 4 janvier 2018 à 12:51
    Permalink

    Entièrement d’accord avec vous, très bonne analyse !

    Répondre
  • 4 janvier 2018 à 4:42
    Permalink

    Bravo M Boublil pour ce texte

    Pour l’image romantique d’Israël, il y a en ce moment beaucoup de pub télé pour faire venir les touristes à Jérusalem et Tel Aviv
    et dans le reste du pays.
    Une belle pub qui va attirer le touriste français et de l’argent
    mais nos journalistes français ne diront jamais la vérité sur Israël.
    Ils ont peur des musulmans de France et encore plus depuis Charlie

    Vive Israël

    Répondre
  • 5 janvier 2018 à 6:42
    Permalink

    Excellent article SAUF la fin qui est décevante surtout en regard du titre « Pour tordre le cou une fois pour toutes au mythe palestinien » . Autant votre analyse est bonne autant vos propositions son faibles. POUR VOUS AIDER, voici ce que je propose très concrètement et qui fut publié dans Alyaexpress news (aujourd’hui Israel24 news: https://infos-israel.news/principes-de-contre-propagande-offensive-par-edmond-richter/
    Si vous voulez en discuter vous avez mon adresse mail

    Répondre
  • 14 janvier 2018 à 12:41
    Permalink

    pour regler ce probleme ,,,il n existe qu une solution qui aurait ete EFFICACE si nous n etions pas si Frileux ,,,,, Les Eliminations Ciblees pour les tetes dirigeantes ,,,,,,les suiveux se seraient calmes surement , car le message aurait ete Compris voila

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *