Tony Blair rejoindra-t-il l’équipe Trump pour le Proche-Orient ?

L’ancien premier ministre britannique pourrait faire son entrée dans l’administration du nouveau président américain, affirme The Mail on Sunday.

Selon le tabloïd britannique The Mail on Sunday, l’ex-chef du gouvernement travailliste a rencontré le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, pour discuter d’une éventuelle collaboration avec le nouveau locataire de la Maison Blanche en tant que conseiller pour le Proche-Orient.

Depuis septembre, les deux hommes se sont rencontrés à trois reprises, indique le journal. Un porte-parole de Tony Blair contacté par l’édition a toutefois refusé de faire des commentaires « sur des conversations privées ».

Après avoir quitté Downing Street, M. Blair, qui a été au pouvoir de 1997 à 2007, a été jusqu’en 2015 envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient, qui regroupe l’Union européenne, la Russie, l’Onu et les États-Unis. Il a souvent été critiqué par les Palestiniens pour ses positions considérées comme proches d’Israël.

En février dernier, il a appelé les Britanniques favorables à un maintien dans l’Union européenne à résister et essayer de persuader les partisans du Brexit de changer d’avis.

4 pensées sur “Tony Blair rejoindra-t-il l’équipe Trump pour le Proche-Orient ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *