Tollé à l’université d’ Harvard autour des distributeurs Soda-Stream « made in Israël »

Au réfectoire de la célèbre université américaine les distributeurs de boissons gazeuses de la compagnie israélienne ont gêné certains.Un groupe d’étudiants pro-palestiniens a exigé l’exclusion des machines, la raison: discrimination non intentionnée contre les palestiniens.

La campagne contre ces distributeurs a débuté cet automne, par des envois d’e-mails sur le sujet. Suite à la demande d’étudiants, les stands Soda Stream ont été évacués.

Selon Rachel Sandlew-Ash, membre du mouvement « Alliance juive progressive »: « Ces distributeurs peuvent être considérés comme une discrimination non intentionnée par les étudiants palestiniens et leurs familles et amener à l’idée que l’université ne se soucie aucunement des droits de l’homme en ce qui concerne les Palestiniens. »

Prévenue, la direction de l’université a annulé cette décision et a ouvert une enquête. « Les décisions d’achats de l’université d’Harvard ne peuvent être influencées par les opinions politiques contestables de quelques individus isolés et minoritaires. Si notre politique n’est pas connue ou comprise dans ce domaine, parmi certains étudiants, elle le sera à présent ».

A l’’université d’Harvard,  un comité mixte regroupant des élèves et des enseignants a publié un communiqué sur ces appels au boycott des entreprises israéliennes se situant derrière cette fameuse « ligne verte ».  « Sont-ils liés à un réel soutien aux Palestiniens ou au désir de nuire à Israël, ligne verte ou pas », s’interroge les auteurs du texte.

 On se souvient qu’après la campagne publicitaire de la compagnie israélienne de par le monde avec l’emblématique actrice Scarlett Johansson, les mouvements pro-palestiniens ont appelé au boycott de la compagnie et de ses produits. Soda Stream a décidé de fermer ses usines de Maalé Adoumim et de les transférer de l’autre côté de la ligne verte (1967) d’ici fin 2015. Dommage pour les centaines d’employés palestiniens qui perdront alors leur emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *