Ticha be Av en mode Corona. Par Sivan Rahav Méir

Le mois d’Av est arrivé et bientôt ce sera Ticha BeAv. Les autres années, il était parfois difficile de s’identifier au concept de « destruction », et voilà qu’aujourd’hui, tellement de personnes autour de nous ont vu leur monde s’effondrer.

Les premiers jours du mois de Av sont des jours de tristesse, mais ceux-ci portent en eux une incitation à ce que nous dépassions ce chagrin dans une perspective positive. Ne pas seulement pleurer, mais pleurer de manière constructive.

Le rabbin Erez Moché Doron l’explique ainsi : « En général, nous cherchons à penser à autre chose, à nous consoler, mais en cette période de l’année, nous sommes appelés à nous concentrer sur cette peine, à ce présent plein d’imperfections. Ne pas fuir la réalité, ne pas faire tout, juste pour ne pas avoir de la peine, comme le prône si bien la culture occidentale.

Oui, il y a du mal dans le monde. Il y a de l’amertume. Et nous ne demandons pas que de la consolation, une accalmie temporaire, mais l’entière délivrance. Nous demandons une existence accomplie, parfaite. C’est l’époque de l’année où nous sommes appelés à nous battre pour l’humanité, pour le bien du peuple d’Israël, qui devrait être complètement différent.

Ce n’est pas pour rien qu’il est écrit dans notre tradition que quand l’homme se tiendra devant le Tribunal Divin, on lui demandera : « As-tu espéré voir la délivrance ? En d’autres mots, voulais-tu vraiment un changement ? As-tu cru qu’il était possible d’améliorer le monde ?

Nous avons l’habitude de demander le maximum seulement en ce qui concerne les biens matériels et l’argent. En cette période de l’année, nous demandons aussi le maximum quant au domaine spirituel… la sérénité, la Thora, la joie. »

Hodech tov

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah. Il est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *