Theresa May, nommée Premier ministre britannique, doit écrire sa « lettre du dernier recours »

Au-delà des pompes et des cérémonies marquant son investiture de Premier ministre au 10 Downing Street, Mme May, qui sera la deuxième femme de l’histoire à assumer ce poste, aura une tâche très sombre à remplir : elle aura la tâche d’écrire « la lettre du dernier recours. »

Cette note indique aux commandants des sous-marins de patrouille l’utilisation du missile Trident dans le cas d’une attaque nucléaire dévastatrice contre le Royaume-Uni. Avant qu’elle écrive cette lettre, elle sera informée par le chef d’état-major de la Défense, Sir Nicholas Houghton, des dégâts qu’un missile Trident pourrait causer.

Elle sera ensuite laissée seule, devant écrire quatre lettres identiques. À moins qu’elles ne soient jamais utilisées, seul le Premier ministre sait ce qu’elles contiennent. Les lettres seront conservées dans le coffre-fort de la salle de contrôle de chacun des quatre sous-marins. Quand elle quittera ses fonctions, les lettres seront détruites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *