Tensions Sunnites-Chiites à Bahreïn suite à la prolongation de la détention d’un responsable chiite

Pour rappel, le chef de l’opposition chiite au Bahrein, cheikh Ali Salmane,avait été arrêté fin décembre et accusé notamment d’incitation à un changement de régime. Cela  avait provoqué des troubles dans un pays sous tension confessionnelle entre Chiites et Sunnites. Il sera maintenu en détention pour 15 jours supplémentaires, a annoncé lundi le parquet de Manama. Ali Salmane, 49 ans, a été arrêté le 28 décembre dernier sous l’accusation d’appel à la haine et à la violence dans ce royaume à majorité chiite dirigé par la dynastie sunnite des Al-Khalifa. Deux jours plus tard, il a été formellement accusé « d’incitation à un changement de régime par la force, par des menaces et des moyens illégaux », et placé en détention pour sept jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *