Tensions confessionnelles grandissantes au Liban

Le chef du courant du Futur, Saad Hariri, a rejeté hier les appels aux sunnites à déserter l’armée libanaise. Hariri a rejeté les actions du Hezbollah, qu’il juge responsable de l’enlisement du Liban dans la crise Syrienne, mais aussi des djihadistes,  qu’il accuse de prendre en otage la population sunnite du Liban.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *