Tensions à Bleu-Blanc après l’annonce de Benny Gantz

La décision de Benny Gantz de remettre son mandat n’a pas été accueillie de manière égale au sein de son parti. Sous couvert d’anonymat, des membres de la liste ont estimé que la décision de refuser d’entrer dans un gouvernement d’union dans lequel Binyamin Netanyahou aurait la priorité est une erreur. L’un des députés, sans doute du parti ‘Hossen LeIsraël, a reproché à Yaïr Lapid « d’être anti-orthodoxe et anti-Bibi », ce qui a empêché la formation d’un gouvernement d’union.Lire la suite sur lphinfo.com