Tel-Aviv bénéficie du mouvement antitouristes à Barcelone.

 

La ville de Tel-Aviv attire de plus en plus les touristes du monde entier. Aucune trace de « mouvements anti-touristes » dans cette ville qui ressemble à une autre ville qui en a marre des touristes. Selon (1) : « Barcelone, la grogne fait reculer les touristes. “Putain de tourisme !”, titrait le magazine satirique El Jueves, le 15 août. Autour du dessin d’une danseuse de flamenco miniature désespérée, la revue espagnole vante avec sarcasme les mérites du pays : “Des expériences inoubliables (si tu ne finis pas en coma éthylique)”, “des vols en pleine rue (et sur l’addition des restaurants)” ou “des placards à balais à seulement 50 euros la nuit sur Airbnb”.Lire la suite sur israelvalley.com