Tariq Ramadan reste en prison en attendant une expertise médicale

Mis en examen pour viols et incarcéré, l’intellectuel musulman Tariq Ramadan reste en prison en attendant une expertise médicale ordonnée jeudi par la justice pour statuer sur sa demande de remise en liberté.

La cour d’appel de Paris, chargée d’examiner jeudi le recours du théologien suisse de 55 ans contre son placement en détention provisoire, a ordonné cette expertise compte tenu des éléments médicaux fournis par la défense et a renvoyé l’audience au 22 février, a appris l’AFP de sources proches de dossier et judiciaire.

S’appuyant sur un premier examen médical sommaire établi mardi, les conseils soutiennent que l’état de santé de leur client, qui souffre de sclérose en plaques et est arrivé en ambulance à l’audience de jeudi, n’est pas “compatible avec un maintien en détention”.Lire la suite sur jforum.fr