Tant que des civils sont tués par d’autres armées que Tsahal, RAS

John Kerry avait fustigé Tsahal lors de la dernière guerre de Gaza, accusant l’Etat juif d’intentions assassines en visant explicitement les civils. Aujourd’hui, le secrétaire d’Etat a perdu de sa verve pour dénoncer sa propre armée, accusée d’avoir assassiné près d’une soixantaine de civils en Syrie…

Les preuves accumulées des bavure de l’Arabie saoudite au Yémen n’ont pas attiré les foules de journalistes, malgré les preuves sans équivoque du peu de délicatesse de l’armée sunnite pour arroser sans vergogne des zones civiles. L’an dernier, l’ONU a estimé que pour un combattant mort, 5 civils étaient tués. John Kerry n’a jamais exprimé la moindre récrimination contre le royaume saoudien à ce sujet.

Par contre, lorsque Israël a mené sa guerre défensive contre le califat de Gaza en 2014, après avoir subi des milliers de tirs de roquettes et de missiles contre ses civils, John Kerry avait déclaré avec un ton sarcastique qu’il avait la ferme conviction qu’Israël bombardait Gaza pour le plaisir de le faire.

Les politiciens israéliens sont décidément sur la réserve pour retourner ses politesses à l’administration Obama maintenant qu’elle est sur la sellette suite à sa dernière bavure en Syrie…

4 pensées sur “Tant que des civils sont tués par d’autres armées que Tsahal, RAS

  • Avatar
    21 juillet 2016 à 22 h 22 min
    Permalink

    Ils préfèrent toujours accuser Israël

    Répondre
  • Avatar
    21 juillet 2016 à 23 h 37 min
    Permalink

    Celui là aussi il va bientôt dégagé ……

    Répondre
  • Avatar
    22 juillet 2016 à 7 h 33 min
    Permalink

    Cela s’appel le syndrome de l’esclave, nous, israeliens, avons les seuls politiciens qui depuis 60 ans, n’osent pas crier au monde l’injustice dont nous sommes victimes…Persuadés sans doute que si ils se couchent a chaque victoire contre leurs ennemies ou si ils donnent leurs terres ancestrales, le monde sera reconnaissant, et bien non, c’est l’inverse qui se produit…On en arrive a regretter de ne pas avoir Poutine comme président, car nos politiciens sont tellement effacés que le reste du monde pense que nous sommes toujours faibles et incapables de faire remarquer les erreurs de ceux qui , eux ne se gênent pas au nom de leur amitié à nous critiquer et a nous enfoncer a chaque occasion

    Répondre
  • Avatar
    22 juillet 2016 à 8 h 52 min
    Permalink

    Nous meritons un gouvernement plus energique envers nos  » amis  » l administration d hussein obama revele l hostilite patente et longtemps cachee d une grande parti des americains .

    Bientot ,si son parti reste aux affaires la politique d hostilite contre l etat Juif sera aussi forte qu eurabia.

    Il est temps qu Israel regarde vers d autres horizons .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *