Suspense : Trump va s’exprimer sur le plan de souveraineté

Le président américain Donald Trump fera une « grande annonce » sur l’initiative de souveraineté d’Israël, a déclaré mercredi à la presse la conseillère présidentielle principale Kellyanne Conway. Des responsables de la Maison Blanche se sont rencontré plus tôt dans la journée pour discuter de la nature et de la portée de la demande de souveraineté d’Israël dans certaines parties de la Judée et Samarie et la vallée du Jourdain.

Suspense Que va dire le président américain. Des sources bien informées, ont déclaré que des réunions supplémentaires se tiendraient dans les prochains jours.

« Il y a des conversations », a déclaré Conway aux journalistes à la Maison Blanche. « De toute évidence, le président fera une annonce. Il en a parlé dans le passé et je lui laisse le soin de vous faire une grande annonce. »

À ce stade des délibérations, qui, comme indiqué, sont toujours en cours, l’équipe de paix de Trump n’a pas l’intention d’empêcher Israël de mettre en œuvre son plan de souveraineté. Autrement dit, il semble que du point de vue de l’administration, l’initiative historique puisse commencer. Cela dit, à ce stade, on ne sait toujours pas si cela impliquera des gestes de bonne volonté envers les Palestiniens ou d’autres mesures destinées à tempérer les critiques des pays arabes. En particulier de la Jordanie.

Soutien des Républicains

Avant les discussions décisives à la Maison Blanche, les législateurs républicains ont exprimé leur ferme soutien aux positions d’Israël. Au cours des dernières 24 heures. De nombreux politiciens et experts des médias soutenant Trump se sont prononcés en faveur de l’initiative de souveraineté et de sa mise en œuvre immédiate.

Nikki Haley, l’ancien ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies et l’une des figures les plus populaires du parti républicain, a écrit sur Twitter: « Le plan de paix Trump permet intelligemment à la fois la souveraineté israélienne sur des territoires essentiels à sa sécurité et un État palestinien indépendant. Le plan devrait aller de l’avant. Merci aux membres du Congrès qui défendent Israël, la paix et la sécurité. « 

Entre-temps, huit sénateurs républicains ont écrit une lettre à Trump pour exprimer leur soutien à la mise en œuvre du plan de paix de l’administration au Moyen-Orient publié plus tôt cette année, « y compris l’extension du droit civil israélien aux communautés israéliennes et aux zones critiques pour la sécurité d’Israël telles que la vallée du Jourdain. « 

La lettre a également critiqué le soutien américain sous l’administration Obama à la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’ONU en décembre 2016. Le texte dénonçait les localités juives en Judée-Samarie.

Les acquis de Trump

Les sénateurs ont félicité Trump d’avoir pris « des mesures systématiques pour commencer à annuler la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations Unies ». Les sénateurs se félicitent de la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël et du déplacement de l’ambassade américaine. Idem pour le contrôle israélien sur les hauteurs du Golan en mars 2019. Tous (comme Trump) rejettent « la position selon laquelle toutes les communautés israéliennes au-delà des lignes de juin 1967 sont illégales au regard du droit international ».

Cette lettre intervient alors que les républicains de la Chambre ont signé lundi leur propre lettre de soutien à la demande de souveraineté d’Israël.

La ligue arabe menace

 Le chef de la Ligue arabe a averti que cette initiative exacerberait les tensions et mettrait en danger la paix au Moyen-Orient. Pire encore, elle pourrait déclencher « une guerre de religion dans et au-delà de notre région ».

L’ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies, Danny Danon, a déclaré au Conseil que « si Israël décidait d’étendre sa souveraineté, il le ferait dans des zones sur lesquelles a toujours été maintenue une revendication historique et juridique légitime ».

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a quant à lui déclaré mercredi au Conseil de sécurité qu’Israël devrait abandonner ses plans de souveraineté. « Cela constituerait une violation des plus graves du droit international, nuirait gravement à la perspective d’une solution à deux États. Enfin, cela saperait les possibilités de reprise des négociations », a-t-il affirmé.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

3 pensées sur “Suspense : Trump va s’exprimer sur le plan de souveraineté

  • Avatar
    25 juin 2020 à 14 h 48 min
    Permalink

    De quelles négociations parle Antonio Guturres.
    Combien de fois va-t-il falloir expliquer à ces antisémites voire antisionistes qu’Israël est un Etat démocratique qui prends ses décisions seul. Israël n’est pas une colonie.
    La Judée Samarie n’est pas une annexion. C’est une restitution.
    ROSA

    Répondre
  • Avatar
    25 juin 2020 à 18 h 58 min
    Permalink

    Oui la Judée Samarie est la terre biblique des Israéliens cette restitution par l’occupant les Palestiniens est normale !! Oui n’en déplaise à certains il ne faut pas inverser les rôles, Les autres Pays dont l’Europe versent à longueur d’années, des sommes astronomiques aux terroristes Palestiniens allez savoir pourquoi, demandez le à vos élus, auront ils le courage de vous répondre ??Il faut des frontières sûres et reconnues aux Israéliens avant de constituer une état Palestinien. Ceci assurera une paix durable, sinon comment faire puisque les Palestiniens refusent toutes discussions depuis 50 ans ?? Appliquons le plan TRUMP le seul qui puisse marcher et qui a la mérite d’exister

    Répondre
    • Avatar
      30 juin 2020 à 13 h 06 min
      Permalink

      prenez garde, gédéon, avec des arguments à la mormoil’ comme celui-là (« restitution », sic…) : car l’homme de Cromagnon finira bien par vous la réclamer, ce qu’en toute obscénité et sans même vous laisser arrêter par la crainte du ridicule vous appelez la « Judée Samarie », resic…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *