Surprise : Quand un soldat blessé s’attable à un café en Israël

Tout commence par une scène banale. Des soldats en permission sont attablés à un café dans le petit village de Hussan en Galilée. Le patron a décidé de leur faire une faveur, en particulier à l’un d’entre eux…

C’est ce que l’on appelle en hébreu, « le bel Israël ». 7 copains de l’unité Shiryon (Tankistes) s’étaient donné rendez-vous dans un café non loin de leur base qu’ils devaient rejoindre le lendemain. Ils souhaitaient marquer le coup. La semaine précédente, un grave incident avait endeuillé leur régiment.

Un de leurs frères d’armes avait trouvé la mort dans un accident de tank. Un second avait été blessé. Il sortait à peine de l’hôpital et c’est encore bandé et plâtré qu’il a rejoint ses camarades au café.

Une serveuse se tient non loin des deux tables des militaires. Elle entend les conversations et comprend qu’il s’agit du rescapé de l’accident de tank, évoqué aux informations de la semaine précédente. Elle informe aussitôt son patron. Ce dernier décide de faire un geste.

Une addition très particulière

Au moment de régler l’addition, la serveuse dépose sur la table le billet récapitulatif des consommations. Un commentaire y est inscrit.

« Cher combattant. Combattant courageux. Merci à toi de contribuer à notre protection. Nous te souhaitons un rétablissement rapide et beaucoup de chance. Nous t’aimons ainsi que tous les soldats de Tsahal. Bira Boutik, Moshé et toute l’équipe ».

La facture et le commentaire émouvant du patron
La facture et le commentaire émouvant du patron

Émue par le récit de son fils, la mère de l’un des soldats a raconté l’histoire sur les réseaux sociaux et publié la note écrite du patron du café. Et si d’aventure, vous êtes dans le coin, allez donc faire un tour dans ce café dirigé par un patron au grand cœur.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

5 pensées sur “Surprise : Quand un soldat blessé s’attable à un café en Israël

  • 26 avril 2018 à 10:30
    Permalink

    Ze rak be Israël comme dirait un israélien. Les halayim sont tous les enfants et les anges d’israel Et les nôtres aussi. Car si Israël pleure nous pleurons si elle rit nous rions avec elle. Nous marchons à l’unison avec elle. Elle est notre cœur et notre âme.

    Répondre
  • 26 avril 2018 à 11:10
    Permalink

    Rien à ajouter,c’est généreux et en même temps reconnaissant du travail effectuer par ces soldats qui sont les fils du pays tout entier et même de la galout.

    Répondre
  • 27 avril 2018 à 2:12
    Permalink

    Petite anecdote mais grande émotion, merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *