Sur le plateau du Seder, par le Grand rabbin Gilles Bernheim

Sur le plateau du Seder, voici le ‘harosset, rappel de la condition des Hébreux en Égypte : cette pâte brunâtre évoque le mortier que les esclaves utilisaient pour construire les villes, et plus particulièrement les villes fortifiées. Par contraste avec ces dernières, on pourrait penser au Gan Eden biblique, comme le lieu où règne une si parfaite osmose entre l’homme et son environnement que le besoin d’un abri ne se fait jamais sentir.Lire la suite sur lphinfo.com