Sondage : 73% des étudiants israéliens demandent un renforcement de l’identité juive

Près de 3/4 de la population étudiante s’oppose à l’omniprésence du « Jour de la Nakba » et autres manifestations anti-israéliennes, même au nom de la liberté de penser. La grande majorité des étudiants israéliens s’opposent aux manifestations anti-israéliennes sur les campus, selon un nouveau sondage publié dimanche. Le groupe « Im Tirzu » a  interrogé 200 élèves dans 4 campus universitaires à travers Israël sur leur sionisme et l’identité juive pour marquer la fin de l’année scolaire par une enquête très significative. L’enquête, qui a eu lieu à l’Université de Haïfa, à l’Université hébraïque de Jérusalem, à Tel Hai College et au Collmge Sapir, a révélé que 73% des répondants ne supportent pas la croyance communément répandue vantée par les médias, que permettre le déroulement du « Jour de la Nakba » ou les autres manifestations anti-israéliennes sur les campus est acceptable et favorise la liberté d’expression. Seulement 25% soutiennent la tenue de telles manifestations. En outre, seulement 16% des étudiants interrogés croient que l’Etat d’Israël devrait être un état binational, alors que 77% croient que le gouvernement doit renforcer l’identité d’Israël en tant qu’Etat juif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *