Six troubles de personnalité chez le dictateur

La dictature est un symptôme qui représente un danger pour l’humanité et  doit être combattu. La première étape du combat contre, est d’étudier ses causes, les circonstances de son apparition ainsi que les symptômes et implications qu’elle entraîne à la fois chez le peuple et chez le dictateur.

Les dictateurs ont des profils extrêmement dominants, ambitieux et souvent avec une tendance de psychopathie, dit Pascal de Sutter. Pour arriver à être dictateur, il ne faut pas hésiter à écraser les autres. Quelqu’un qui a des scrupules, un niveau d’altruisme relativement élevé, ne pourra jamais
y arriver.

Heureusement qu’il y avait le peuple d’Europe pour sauver l’honneur. Il a tout de suite trouvé les mots pour exprimer son indignation et sa résolution par rapport à l’agression « Poutinienne ». En fait, la plupart des chefs de gouvernement ont eux aussi réagi avec force à l’indicible tragédie.

Six troubles de personnalité (baptisée le Big six) reflètent généralement les dictateurs: sadique, antisociale, paranoïaque, narcissique, schizoïde et schizotypique.

La question qui taraude tout le monde

Au moment où des dizaines des Ukrainiens agonisent dans le pays, l’Otan a mollement offert ses « sympathies », avec le ton de celui qui s’en va poliment faire acte de présence dans le salon mortuaire où repose des morts sauvagement assassinés. En se comportant ainsi, l’Otan peut-il retarder le moment d’aborder la question qui taraude tout le monde, celle de savoir si Poutine maintiendrait sa décision de garder ses troupes contre l’État Ukrainien ?

Si le spectacle insoutenable de l’Ukraine ensanglantée ne suffit pas, que faudra-t-il donc pour que l’Otan se rende compte qu’il a envers ses alliés un devoir de solidarité Européenne. L’Ukraine n’est pas membre de l’OTAN certes, dont la règle première est que tous ses membres doivent se porter au secours de l’allié attaqué.

Cela a été écrit à l’époque où l’attaque prenait la forme d’une invasion militaire, mais le danger qu’affronte l’Ukraine est pire encore, puisque ce sont ses civils qui sont attaqués. Déjà, la propagande « poutinienne » a commencé à exploiter la lenteur européenne en alléguant que cela montre que l’Europe s’effrite. Il faut se tenir debout, solidaires de l’Ukraine et de ses alliés. Sinon, pour paraphraser Churchill, nous aurons et la guerre et le déshonneur.

SOURCE : GUERSHON NDUWA

Une pensée sur “Six troubles de personnalité chez le dictateur

  • 15 mars 2022 à 11 h 24 min
    Permalink

    pourquoi remettre une photo de l’allemand (que son nom soit efface). POurtant a chaque fois il reapparait et ce apres plus de 80 ans . en le rementionnant on le rend etenel aors pourquoi . IL N’Y apas d’autres dictateurs dans le monde

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.