Six cadres de la Compagnie d’Electricité sous les verrous

La Commission chargée de la réglementation des valeurs mobilières d’Israël affirme que les autorités ont arrêté six dirigeants actuels et anciens de la compagnie d’électricité d’Israël, soupçonnés d’avoir reçu 20 millions $ en pots de vin de la firme d’ingénierie allemande Siemens.

La Commission allègue que Siemens et sa filiale israélienne ont soudoyé les cadres de la compagnie d’électricité de 2000 à 2005 pour gagner l’offre de la société israélienne pour un projet de turbine d’une centrale électrique. Elle affirme que les pots de vin faisaient partie d’un scandale de corruption à travers le monde dans lequel Siemens a accepté de verser plus de 1,3 million de dollars en amendes.

L’année dernière, un ancien directeur de la compagnie d’électricité israélienne a été condamné à six ans de prison dans le cadre de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *