Shula Zaken bénéficie d’une libération conditionnelle

La libération conditionnelle anticipée de l’ancienne chef de bureau d’Olmert est accordée. Shula Zaken, qui a fourni au procureur un témoignage contre l’ancien Premier ministre Ehud Olmert et qui bénéficie d’une régime de protection et de faveur de l’Etat, doit être libérée de prison après avoir purgé les deux tiers de sa peine de 11 mois. Le « mouvement pour la qualité du gouvernement en Israël » exige qu’elle purge sa peine jusqu’à son terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *