Shmuel Trigano. Les Juifs et Macron : fin de partie

Avec le recul, la visite de Macron à Jérusalem offre un condensé du syndrome français envers Israël, ce syndrome qui est à l’œuvre de toutes parts, des médias à l’opinion publique via l’AFP et le Quai d’Orsay. Cette visite, mise en scène de façon programmée, fut construite comme un happening enchaînant les scènes symboliques. Avant la compassion et les grands mots de la mémoire, à Yad VaShem, l’esclandre de l’église Sainte Anne – un remake chiraquien presque comique – avec pour horizon final la visite à Ramallah.Lire la suite sur lphinfo.com