Shabbat difficile en Judée Samarie. Mobilisation pour dénoncer la violence.

Suite à l’incendie criminel dans lequel un enfant arabe a trouvé la mort dans le village de Douma vendredi en Judée Samarie, qui est attribué à des Juifs par Tsahal, des émeutiers arabes ont lancé des affrontements généralisés contre la population juive ce samedi. Samedi soir, des dizaines de milliers d’Israéliens ont manifesté contre la violence dirigée contre les communautés arabe et gay. 

Des affrontements ont eu lieu entre les résidents juifs de Esh Kodesh dans la région de Binyamin au nord de Jérusalem et les résidents arabes de Kursa, concernant la propriété de terres agricoles, donnant lieu à des jets de pierres entre les deux parties.

Ailleurs dans Jelazoun, également dans la région de Binyamin, l’enterrement d’un terroriste arabe a tourné à la violence. Le terroriste de 16 ans Laith Khaldi, avait été abattu vendredi par des soldats de Tsahal alors qu’il agressait les soldats israéliens en leur jetant des bombes incendiaires potentiellement mortelles.

Dans le quartier de Shuafat, au nord-est de Jérusalem des engins incendiaires et des pierres ont été jetés sur la police israélienne, vendredi soir. Deux officiers des commandos de police Yassam ont été légèrement blessés par les jets de pierres.

Dans le quartier musulman de la Vieille Ville de Jérusalem, les Arabes ont agressé les policiers, et de nouveau les forces ont dispersé les foules violentes en utilisant les moyens appropriés. Une bombe incendiaire a été lancée contre une maison sur la rue Meir Nakar à Jérusalem. Des terroristes arabes ont jeté une bombe incendiaire sur la résidence juive « Beit Hashiva » dans le quartier à majorité arabe de Beit Hanina au nord-est de Jérusalem, dans un incident qui aurait pu mettre le feu à l’édifice. On ne compte pas de blessés dans ces tentatives d’incendies à Jérusalem.

Dénonciations des violences contre les Arabes et les gays

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a rendu visite vendredi après-midi à l’hôpital Tel HaShomer à la famille du bébé qui a péri dans l’incendie criminel de sa maison à Douma, près de Ramallah. « L’Etat d’Israël met à la disposition de la famille ses meilleurs spécialistes pour garantir les soins des membres de la famille grièvement blessés dans l’incendie. Il est particulièrement difficile d’imaginer qu’un bébé a succombé, pourquoi un acte aussi odieux » s’est interrogé le chef du gouvernement.

Le Président Reuven Rivlin a quant à lui condamné cet acte réclamant l’union contre « des groupes idéologiques dangereux » qui souhaitent détruire « les ponts entre les communautés. Je n’éprouve pas seulement de la honte, mais une grande douleur », s’est insurgé le président.

Des manifestations rassemblant des dizaines de milliers de personnes ont lieu samedi soir à travers tout le pays, afin de dénoncer les actes de violences contre les arabes mais aussi contre la communauté gay, durement éprouvée par l’attaque au couteau perpétrée jeudi par un juif orthodoxe, au cours de la Gay Pride de Jérusalem.

Une pensée sur “Shabbat difficile en Judée Samarie. Mobilisation pour dénoncer la violence.

  • Avatar
    1 août 2015 à 23 h 47 min
    Permalink

    Ces gens doit manifester pour proteger les Juifs habitant en Judee en Israel pas pour le mor bebe qui a ete assassines par pipi qui a envoye des provocateurs shabbak shinbet se faire passer pour Juifs patriote Judee. La reaction totalemen effarant des leaders traitre d’Israel montre que pipi est implique pour pousser a la violence vers les habitans Juifs ;israeli authority a fait ce qu’aucun pays au monde na jamais fait appeler au meurtre de Juifs en accusant les Juifs d’un mefait que personne ne sait qui la fait l antisemitisme creé par ceus qui promette de defendre les Juif de ce qu’ils sont en train de fair.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *