Sept arabes candidats au djihad arrêtés en Israël

La cellule terroriste de l’Etat islamique en Israël tuaient des moutons dans le cadre de leur formation. L’acte d’accusation concerne des membres d’une cellule en formation dans une ferme qui appartient au procureur Adnan Jamil Ala a-Din, auto-proclamé « chef du personnel en Palestine. » Le Tribunal de Haïfa a allongé la détention provisoire des suspects. Ils sont accusés d’avoir tenté, il y a deux semaines, de rejoindre l’Etat islamique. Formés pour les combats en Syrie et en Irak par l’abattage des moutons, ils ont été appréhendés par la police. La Cour de district de Haïfa lundi étendu la détention provisoire de la cellule d’une durée équivalente à la procédure dirigée contre eux.

Les sept suspects habitaient le nord d’Israël. Ils se sont tournés vers les journalistes présents à la cour lundi, niant les allégations qui leur sont attribuées. Au cours des réunions dans la région de Sakhnin, les sept suspects se disputaient pour savoir s’ils devaient soutenir l’État islamique ou Jabhat al-Nusra. Finalement, ils ont décidé de rejoindre l’Etat islamique en juin 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *