Ségrégation contre les femmes? Allons monsieur le rabbin !

Une toute nouvelle néo-orthodoxie israélienne, née au creuset du sionisme religieux, pénètrent le paysage politico-social pour lutter, entre autres, bec et ongle, contre toute forme de féminisme et de condition féminine. Par Rony Akrich

Ségrégation contre les femmes? Le célèbre grand rabbin, Shmouel Eliahou, interpelle le chef d’état-major et lui demande de démissionner suite à sa décision autorisant les jeunes filles à intégrer les unités combattantes. Deux autres rabbins, Levinstein et Klanner déjà critiqués pour leurs  déclarations homophobes et misogynes,  en remettent une couche et déclarent, depuis leur village de Samarie, tambour battant, « sauver l’armée c’est sans mixité». Désirent-ils sauver l’armée où bien asseoir un nouvel ordre moral selon une certaine vision du monde. Craignent ils tellement un soulèvement féminin au sein même de leur giron familial et communautaire, cachez, madame, ce ‘garçon manqué’ que je ne saurais voir!

En tant qu’Hébreu fidèle et pratiquant, il nous faut fuir nos peurs et nos craintes si l’on veut répondre sincèrement aux attentes de nos filles et de nos femmes. Je veux pouvoir dialoguer et débattre avec l’ensemble des autorités compétentes afin de trouver une solution des plus justes et sans causer de tort à l’authentique tradition d’Israël.

Un cortège de déclarations rabbiniques contre l’abominable

L’essence de l’agitation populaire et moderne, en occident, est un appel à l’humanité, reconnaître les  principes nécessaires au bien commun: être plus humain, plus libéral, plus pluraliste. Ces notions cardinales où tous les êtres humains naissent égaux, au-delà de leur diversité, affirment de la même manière l’incongruité d’une quelconque ségrégation du féminin.

Au quotidien, c’est un cortège de déclarations rabbiniques contre l’abominable, ils protestent et mettent à défi, ils détiennent, eux, la seule vérité, quand bien même celle-ci déséquilibrerait  la paix sociale. L’ensemble s’accompagne d’une aura de «bravoure», pour ces ‘gens de religion’ qui se tiennent seuls face à tous et contre les péchés du monde.

Lorsque le rabbin Klanner déclare que les femmes sont moins intelligentes que les hommes ou qu’elles sont un « esprit moyen », il n’a nul besoin d’imagination. Il lui suffit d’aller piocher dans l’ensemble de la littérature juive et d’en retirer les propos les plus sombres et les présenter comme « Le Judaïsme ». Précisons toutefois, ‘par honnêteté’,  que le contraire s’y trouve également. Mme Noah Etam, de même obédiences, écrira que cette hiérarchie des sexes est la volonté de Dieu, qu’il est juste que les femmes continuent de bénir avec joie leur statut inférieur car il les exempte de nombreux commandements.

Une conscience Hébraïque vivante au sein de l’Etat d’Israël!

Avouez donc! Il y a là un violent désir d’exécrer totalement l’humanisme et le libéralisme, la tolérance et l’indulgence, de vomir « l’Occident ». Dans la mesure où vous refusez aussi les différentes solutions proposées par l’Orthodoxie sépharade, elle-même, pour réformer le statut des femmes et mettre l’accent sur les parties les plus féministes de la tradition. Cessez d’être grossier et soyez tout du moins élogieux et délicieux parce que si notre gente féminine représente un rôle plus mineur dans le monde traditionnel, c’est précisément parce qu’elle est plus spirituelle, ne vous en déplaise messire!

La reconnaissance que notre tradition dorénavant s’épanouisse, s’enrichisse et se réfléchisse, que nous ne nous comportions plus comme les sages d’antan mais comme les sages de notre temps, transforme l’expérience du  « ghetto juif » en une conscience Hébraïque vivante au sein de l’Etat d’Israël!

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich 62 ans (les Passions d'un Hebreu) enseigne l'historiosophie biblique, il est l'auteur de 3 ouvrages sur la pensee Hebraique et ecrit nombre de chroniques et aphorismes en hebreu et francais. Il est le fondateur du "Cafe Daat" a Jerusalem (une forme d'universite populaire). Il reside a Kiriat Arba en Judee, pere de 7 enfants et 19 petits enfants

2 pensées sur “Ségrégation contre les femmes? Allons monsieur le rabbin !

  • 8 mars 2018 à 4:50
    Permalink

    Il est vraiment Dommage de donner cette page a ce petit homme qui ne c`est pas respecter ses superieures et se prend pour quelqu`un en insulant des Rabanimes hautantiques. son expose est minable, Veuillez SVP l`effacer. Merci

    Répondre
    • 8 mars 2018 à 8:02
      Permalink

      Cet homme exprime un avis, certes choquant pour certains, mais argumenté et appuyé par la tradition.
      Respecter quels supérieurs? Les rabbanim? Ils ne sont grands que par la Torah, dont ils sont le réceptacle, et restent tout de même des hommes, de chair et de sang.

      Au passage, cher ami: veille à ton orthographe, qui entache un peu plus la crédibilité de ton propos. j’aurais aimé des arguments de ta part, je reste sur ma faim.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *