Secrets de fabrication du meilleur lycée français d’Israël

Il est un lycée en Israël qui prépare ses élèves au bac français. Et les résultats sont là ! 100% de réussite au baccalauréat depuis des décennies. De quoi s’interroger sur la méthode employée.

« Pour obtenir 100% de réussite au bac, vous avez deux méthodes », plaisante David Bittoun, le proviseur du lycée Thorani de Kfar Maïmon. « Vous pouvez n’intégrer que des élèves surdoués et prétendre que votre établissement frise l’excellence. Vous pouvez également être très exigent avec votre équipe et affirmer comme je le fais, qu’il n’existe pas de mauvais élèves, mais uniquement de mauvais professeurs ».

Le ton est donné. Kfar Maïmon existe depuis 38 ans dans le Sud  d’Israël, il  est homologué par l’AEFE. L’établissement s’est forgé une réputation de haut niveau. Certes, grâce à ses résultats, mais aussi grâce aux valeurs humaines faisant partie intégrante du programme.

Kfar Maïmon transmet un judaïsme engagé, vivant, à la portée de chacun et suscitant l’amour de l’étude de la Thora. L’Internat est moderne. Il se situe sur le même campus que les Israéliens. C’est indéniablement un plus pour les élèves et un atout pour une meilleure intégration en Israël.

Kfar Maïmon : Viser l’excellence

Cette réussite, c’est un procédé.  Des professeurs compétents qui assurent la transmission des connaissances, des savoir-faire ainsi que l’apprentissage des méthodes de travail. Il s’agit d’encourager la motivation dans un cadre de travail et de vie propice à l’effort intellectuel et à l’épanouissement personnel.

Préparer un bac français en Israël permet aux adolescents de ne pas perdre leurs repères. C’est en cours de soutien et de mise à niveau que se situe l’assimilation des contenus.

Une intégration en douceur, un suivi scolaire soutenu, un Oulpan d’Hébreu intensif, de nombreuses activités périscolaires, et surtout, des classes à effectifs  volontairement réduits. Ajoutez à cela une adaptation permanente aux élèves et à leurs capacités : Voilà la recette !

On raconte un peu partout que les bacheliers de Kfar Maïmon ont été dispensés de passer les incontournables tests psychométriques à l’Université Bar Ilan de Tel-Aviv. « Notre réputation nous précède. Aussi, nos élèves en profitent lorsqu’ils terminent leur cursus chez nous. Tant mieux », conclu David Bittoun.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *