Comment se déroule le transfert du contrôle des terminaux frontaliers à Gaza ?

Pour l’instant, le transfert du contrôle des terminaux frontaliers se déroule sans encombre dans la bande de Gaza. Le Hamas joue le jeu auprès de l’Autorité palestinienne (AP).

Dans le cadre de la mise en œuvre de la réconciliation palestinienne interne entre le Fatah et le Hamas signée le 12 octobre 2017, le 1er novembre 2017, la responsabilité des terminaux de Kerem Shalom, Rafah et Erez a été transférée au gouvernement de consensus. Le transfert a été effectué sous la supervision directe d’une délégation de sécurité égyptienne commandée par Khaled Samy, représentant de l’Égypte à Ramallah. Jusqu’à présent, la transition se déroule apparemment sans encombre.

Conformément à l’accord, le Hamas a retiré son matériel et ses membres des terminaux, y compris la position « 4/4 » occupée par les forces de sécurité du Hamas près du terminal d’Erez. Il a été signalé que dans le même temps, des employés des services de sécurité de l’Autorité Palestinienne sont entrés dans le terminal, en uniforme mais sans armes. Lors d’une conférence de presse organisée par les représentants de l’AP et du Hamas, le directeur du terminal de Rafah et des représentants de la délégation égyptienne, Mufid al-Hasayneh, ministre des Travaux publics dans le gouvernement de consensus national, a annoncé le transfert formel des terminaux au gouvernement de consensus.

Les terminaux frontaliers fonctionnent

L’AP a obtenu la prérogative de collecter de l’argent aux terminaux. Le 31 octobre 2017, les bureaux de perception, les billets et les suppléments au terminal de Kerem Shalom et de Rafah ont été transférés de la Banque al-Intaj du Hamas à la Banque de Palestine. Avec le transfert du contrôle des terminaux à l’Autorité Palestinienne, Hassan al-Cheikh, président de l’autorité des affaires civiles, a déclaré que le gouvernement de consensus national avait décidé d’annuler tous les ordres illégaux, les douanes et les taxes imposés sur la bande de Gaza.

Il a affirmé que le gouvernement de consensus national s’engage à ne recueillir que les taxes imposées en vertu de la loi palestinienne. Le 1er novembre 2017, des camions sont entrés dans la bande de Gaza par le terminal de Kerem Shalom sans être imposés.

La frontière vers l’Egypte ouvrira plus tard

Jusqu’à présent, le terminal de Kerem Shalom est ouvert pour le transfert de marchandises et le terminal d’Erez est ouvert pour le transfert de personnes. Le terminal de Rafah à la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte n’a pas encore ouvert. Selon Nazmi Muhanna, président de l’autorité des terminaux, la rénovation du terminal de Rafah sera bientôt terminée et il commencera ses opérations comme stipulé dans l’accord de 2005 sur les terminaux après le transfert des postes frontières. Azzam al-Ahmed, membre du comité central du Fatah, a déclaré que le terminal d’Erez restera ouvert tant qu’il n’y aura pas de problèmes de sécurité et a ajouté qu’il n’y aura pas de limitations à son utilisation.

L’UE a déclaré que si les parties des deux côtés étaient intéressées, elle était disposée à renouveler sa mission d’assistance aux frontières (EUBAM) au terminal de Rafah.

Reste que la question du désarmement du Hamas est toujours la principale cause de désaccord dans le processus de réconciliation. Les responsables du Hamas continuent à souligner leur refus de déposer les armes.

SOURCE : http://www.terrorism-info.org.il

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *