« Sans nouvelles du pilote, il n’y aura pas de libération »

La Jordanie a déclaré jeudi qu’elle ne libérerait pas la djihadiste irakienne si elle ne reçoit pas la preuve que le pilote jordanien détenu par l’Etat islamique (ISIS) est encore en vie. ISIS a menacé d’exécuter l’aviateur à moins que la Jordanie libère Sajida al-Rishawi au coucher du soleil jeudi. « La Jordanie est prête à échanger Sajida al-Rishawi pour le pilote jordanien, mais à ce stade, nous tenons à souligner que nous avons demandé des preuves de vie à l’ISIS et nous n’avons encore rien reçu » a déclaré le porte-parole du gouvernement jordanien Mohammad al-Momani.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *