Sanctions U.S contre un réseau pétrolier irano-russe

WASHINGTON – L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du ministère du Trésor américain désigne aujourd’hui neuf cibles dans un réseau international par l’intermédiaire duquel le régime iranien, travaillant avec des entreprises russes, fournit des millions de barils de pétrole au gouvernement syrien. Le régime d’Assad, à son tour, facilite le transfert de centaines de millions de dollars américains (USD) au Corps de la Garde révolutionnaire islamique Qods (IRGC-QF) pour un transfert ultérieur vers le HAMAS et le Hezbollah. Les sanctions américaines interdisent toute aide matérielle au gouvernement syrien, y compris les livraisons de pétrole à des ports contrôlés par le gouvernement syrien, ainsi que toute aide matérielle à des groupes terroristes désignés.

“Aujourd’hui, nous agissons contre un stratagème complexe que l’Iran et la Russie ont utilisé pour renforcer le régime d’Assad et générer des fonds pour les activités malveillantes de l’Iran“, a déclaré le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin. «Les responsables de la Banque centrale d’Iran continuent d’exploiter le système financier international. Dans ce cas, ils ont même utilisé une société dont le nom suggère un commerce de biens humanitaires comme moyen de faciliter les transferts financiers en faveur de ce projet pétrolier. Nous publions aujourd’hui un avis qui identifie les risques graves pour la communauté maritime si elle participe à l’expédition de pétrole au gouvernement syrien. Les États-Unis sont déterminés à imposer un fardeau financier à l’Iran, à la Russie et à d’autres pays pour leurs efforts visant à consolider le régime autoritaire d’Assad, ainsi que pour perturber le financement d’organisations terroristes par le régime iranien. “Lire la suite sur jforum.fr