Samarie : pourquoi personne n’a tiré contre la voiture-bélier?©

Un officier israélien et un conscrit ont été tués en sécurisant une autoroute dans le nord de la Samarie, vendredi 16 mars. Un 3ème demeure en état critique, samedi, après avoir subi une opération chirurgicale à cause d’un traumatisme sévère à la tête ; un quatrième souffre de blessures “modérées” aux membres inférieurs. Ces quatre militaires en service sécurisaient l’autoroute à l’extérieur de Mevo Dotan, à 8 km de Jénine dans le nord de la Samarie, quand Alla Kabha, 26 ans, du village de Barta’a, a délibérément écrasé sa voiture à vitesse maximale contre le groupe de soldats.

Samedi matin, tôt, le gratin de Tsahal s’est rendu sur les leiux de l’attaque : le chef d’Etat-Major Gady Eisenkot a bénéficié d’un briefing sur les tous derniers éléments de l’enquête, accompagné par le nouvel officier supérieur en charge du Commandement Central, le Génbéral Yoav Mordechaï ; le Chef du Commandement du Front Intérieur, le Major-Général Tamir Yadaï ; et le Commandant de la Division de Judée-Samarie, le Général de Brigade Eran Niv.Lire la suite sur jforum.fr