Rien ne va plus entre Israël et la Suède: Les coulisses d’un clash

Margot Wallström, la ministre suédoise des Affaires étrangères a beau répéter que les Israéliens « suréagissent » à la reconnaissance de l’Etat de Palestine par son pays, rien n’y fait, à Jérusalem, on a bien l’intention de marquer le coup.

Cette crise diplomatique ouverte entre les deux pays a provoqué l’annulation de la visite que devait effectuer la ministre en Israël et dans les territoires palestiniens. Après un hommage à Raoul Wallenberg, Wallström devait faire un saut à Ramallah, où un accueil des plus chaleureux lui aurait été réservé. Selon des responsables à Jérusalem, la ministre suédoise voulait tout simplement imposer sa visite aux Israéliens et faisait mine de ne pas comprendre les allusions pourtant claires de l’administration israélienne: sa présence n’était pas désirée.

Chronologie d’une gifle diplomatique

Au départ, Israël avait signifié que ni le Président de l’Etat, ni le Premier ministre, ni même le ministre des Affaires étrangères, ne pourraient recevoir Wallström. Devant l’insistance de la ministre, il lui fut signifié que sa visite pourrait se faire à titre privé et qu’aucune réception officielle ne serait organisée en son honneur.

La ministre ne s’est pas découragée pour autant et a simplement réclamé des précisions sur les mesures de sécurité et la protection qui entoureraient ses déplacements. La réponse de Jérusalem a été cinglante : » Les invités peuvent être autorisés à s’entourer de leur propre service de sécurité ». En d’autres termes, débrouillez-vous !

Margot Wallström a fini par abandonner son projet de visite, officiellement, pour emploi du temps chargé. Dans une interview accordée à une chaine suédoise, le ton s’est fait glacial. « Même si notre gouvernement soutient Israël, je considère la politique de l’actuel gouvernement comme étant agressive », a-t-elle lancé dans un langage fort peu diplomatique.  Et tous les griefs traditionnels ont été cités : « la poursuite de la colonisation, l’occupation et la mise au banc des Palestiniens, la mauvaise volonté pour faire avancer le processus de négociations ». La ministre vexée n’a pas manqué de préciser que l’attitude israélienne à son égard n’était pas recevable et sortait de toute proportion. « Cela nous agace et agace également les Américains », a-t-elle précisé mentionnant au passage les Etats-Unis qui n’avaient rien demandé.

Jérusalem confirme la brouille

Un haut fonctionnaire à Jérusalem n’y est pas allé non plus par quatre chemins. « Les Suédois veulent faire comme si rien ne s’était passé, ils devraient pourtant comprendre qu’ils ont franchi les limites. Pensaient-ils vraiment que nous allions leur dérouler le tapis rouge après nous avoir complètement ignorés ? Pensaient-ils qu’ils pouvaient imposer une telle visite malgré nos mises en garde ? Qui plus est, en pleine  période électorale, la ministre suédoise aurait paradé à Ramallah et nous aurions pris le risque de nous faire dénigrer sur notre propre sol »,a  conclu le haut fonctionnaire.

Dans l’état actuel des choses, tant à Jérusalem qu’à Stockholm, nul ne s’attend à  de nouveaux développements avant la fin de la campagne électorale israélienne.

5 pensées sur “Rien ne va plus entre Israël et la Suède: Les coulisses d’un clash

  • 18 janvier 2015 à 10:54
    Permalink

    Et tout Israel est fermement décidé a tout faire pour que la gauche disparaisse afin de faire capoter définitivement les négociations de paix qui consistent a exiger des juifs qu’ils donnent leur c..aux fumiers d’assassins palestiniens sans que personne n’exige au moins qu’abbas le TERRORISTE reconnaisse l’État Hébreu officiellement et qu’il cesse tout meurtre de juifs sur le territoire national JUIF d’Israël!!! Si les gouvernants allies des assassins palestiniens veulent aller a Ramallah pour soutenir ses assassins palestiniens qu’ils passent par le Caire, par Amman ou par Damas en organisant leur propre sécurité avec les armées de leurs pays: Israel n’a pas a accueillir et a protéger les gouvernants qui viennent pour lui planter LACHEMENT un couteau dans le dos en ignorant les fillettes JUIVES de 11 ans grillées vives dans leurs voitures ou les bébés JUIFS de 3 mois écrasés sous les voitures bélier des palestiniens envoyés par cet ASSASSIN d’abbas!!!l

    Répondre
  • 19 janvier 2015 à 2:25
    Permalink

    Bravo Levray Dufault !

    Voilà un vérité bien assénée ! Avec sa bouche tordue cette ministre doit faire tourner toutes le mayonnaises suédoises. Ces collabos ont oublié leur comportement avec les Nazis. Combien de Juifs ont-ils livré aux allemands ? la leçon n’est pas apprise, leur cerveau manquant d’envergure, ils recommencent cette fois en collaborant avec les arabos-musulmans. Honte à ce pays ! honte à la Suède !

    Répondre
  • 19 janvier 2015 à 1:23
    Permalink

    Cette « Reine Margot » est bien peu diplomate. C’est le moins que l’on puisse dire. Mais c’est bien connu, elle représente tout à fait la position très pro Palestinienne de la Suède qui ne date pas d’aujourd’hui….

    Il est cependant hallucinant qu’en plus elle s’inquiète de sa sécurité !

    La réponse d’Israël à ce sujet est tout à fait adéquate.

    Répondre
  • 19 janvier 2015 à 4:54
    Permalink

    Une Suédoise bien con.e qui doit se faire sauter par des Arabos Musulmans qui ont pris possession de son pays par ces criminels qui ne connaissent que le sang et la violence.

    Répondre
  • 22 avril 2015 à 10:18
    Permalink

    elle devrait savoir le nombre de femmes suédoises violées par ses protégés
    ça lui donnera une idée de quelle genre de pourriture elle défend
    le plus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *