Révoltant- Il pousse son fils vers Tsahal et crie « tuez-le ! »

Après la neutralisation d’un tunnel terroriste du Djihad islamique qui courrait depuis la bande de Gaza jusqu’en territoire israélien, une vidéo refait surface sur les réseaux sociaux arabes. Tournée il a deux ans, on y aperçoit un père poussant son jeune enfant devant les soldats israéliens.

Le père ordonne à son fils de brandir fièrement le drapeau palestinien puis de jeter des pierres en direction des militaires. Ils explique ensuite à son fils qu’il sera abattu et demande aux soldats de tirer sur l’enfant. « Tuez-le tuez-le » s’écrie-t-il (vidéo ci-dessous).

Au lieu de cela, le soldat israélien secoue la main du garçonnet et tente de parler avec lui.

L’attitude révoltante du père est pourtant louée dans les commentaires laissés sur les réseaux sociaux. Il est présenté comme un « courageux arabe » prêt à sacrifier son fils pour la « cause palestinienne ». Cette vidéo est censée représenter « l’abnégation du peuple palestinien », face à la perte de ses enfants. Elle a été rediffusée par le Djihad islamique afin de signifier qu’il ne discutera pas avec Israël qui détient 5 corps de terroristes découverts dans le tunnel neutralisé la semaine dernière.

« Nous sommes prêts à laisser mourir nos enfants pour chasser les sionistes, la mort ne nous fait pas peur ! » est-il inscrit dans le titre posté sur Facebook. Dans quelques commentaires, on peut lire cependant : « Si la mort ne vous fait pas peur, pourquoi n’y allait vous pas vous même plutôt que d’envoyer un gosse »?

Personne en revanche ne commente l’attitude des militaires de Tsahal, qui bien évidemment, n’ont pas ouvert le feu. Apparemment, cela n’a étonné personne.

 

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *