« Retourner les corps des terroristes intensifie le terrorisme »

« La décision de l’échelon politique de retourner les corps serait logique dans le cas d’un accord diplomatique, comme un geste de bonne volonté, mais au milieu d’une offensive de terreur elle est perçue par les Palestiniens comme un signe de faiblesse de la part d’Israël. » C’est d’après plusieurs sondages, ce que pensent les Israéliens.

Dans un champ non loin du pont de Damia, dans la vallée du Jourdain, il y a une clôture avec une pancarte, « Off Limits – Défense d’entrer ». C’est un cimetière pour les ennemis déchus, qui est connu par les résidents de Judée-Samarie sous le nom de « Maqburat al-Arqam » (le cimetière des numéros).

Depuis 1967, des centaines de terroristes sont enterrés là, avec un chiffre imprimé sur chaque tombe. Le ministère de la Défense détient le code pour convertir les chiffres en noms. Israël a mis en œuvre une politique de conservation des corps des terroristes qui ont commis des actes meurtriers, croyant qu’un jour il pourrait avoir à les utiliser comme monnaie d’échange pour la libération des prisonniers de guerre ou les corps des soldats. L’autre raison était le désir de montrer aux Palestiniens que le terrorisme a un prix : empêcher la création de héros.

La demande de retourner les corps a été soulevée lors de chaque round de négociations entre Israël et les Palestiniens depuis 1994. Un comité public dédié aux organismes de retour (La Campagne nationale) a été établi, les associations avancent que les organismes favorables au retour des corps sont actifs dans l’est de Jérusalem et en Judée-Samarie, et certains de leurs avocats ont saisi la Cour suprême qui a forcé la Défense de retourner à environ 50 organismes arabes, 90 autres corps.

La société palestinienne et la demande sans équivoque du leadership de retourner les corps des terroristes est une expression de soutien à leur activité. Ces terroristes sont considérés comme des patriotes qui méritent d’être inclus dans le panthéon national. Pour cette raison, la demande est faite indépendamment de leur affiliation à un groupe, qu’ils soient terroristes du Djihad islamique ou du Hamas, des meurtriers du Front populaire ou du Fatah : ils sont tous «shahidim» (martyrs).

Le retour des corps devient un événement national : le corps est confisqué à la famille, pour appartenir au domaine public. Il est accueilli dans une cérémonie militaire officielle par les gardes d’honneur et des hauts représentants de l’AP, les cercueils sont recouverts avec le drapeau palestinien et porté par des hommes en uniforme, et un coup de canon accompagne les funérailles.

Roni Shaked, journaliste israélien indépendant, commente : « L’Etat a subtilisé un élément de sa dissuasion par ses besoins militaires, méprisant la sécurité de la rue pour celle d’un peuple qui devient abstrait. Car enfin, la menace iranienne n’est pas moins éminente que les émeutes et attaques palestiniennes qui touchent chacun de nous, là, dans les marchés, les rues, les bus. Elles blessent profondément nos enfants, nos mères et même nos grands-mères. »

Ne faudrait-il pas que le gouvernement s’appuie sur la sagesse populaire et cesse de penser qu’il a le monopole de la bonne évaluation des menaces, parce qu’il possède une bonne connaissance des problèmes sécuritaires, ou tout simplement par élitisme ? Les Israéliens ont une conscience exacte de la menace iranienne, mais ils veulent un comportement implacable du gouvernement dans le traitement du terrorisme palestinien.

2 pensées sur “« Retourner les corps des terroristes intensifie le terrorisme »

  • Avatar
    5 novembre 2015 à 18 h 08 min
    Permalink

    Parfois,il faut apprendre d,’Obama qui a donner l’ordre de balancer le corps de ben Laden à la mer, et fait taire les pleureuses et les âmes sensibles au deuil des familles de terroristes … Conclusion, ne jamais rendre les corps, tous les terroristes auraient du être enterrés secrètement, de manière à ne pas alimenter le futur panthéon palestinien du jihad …….constitué de ces criminels sanguinaires

    Répondre
  • Avatar
    6 novembre 2015 à 14 h 56 min
    Permalink

    D’autant que l’autorite palestinienne accuse devant l’onu israel de recuperer les organes de ces terroristes rendues, ils sont où alors ces pleureurs tiers-mondistes gaucho et propalestiniens, devant de telles aberations…ils soutiennent peut etre eux aussi ces stupidites…..

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *