Résumé de l’actualité de ce chabbat : Trump et l’Iran, une juive à la tête de l’Unesco…

Résumé de l’actualité de ce chabbat : Trump et l’Iran, une juive à la tête de l’Unesco…

Dans une allocution particulièrement virulente à l’égard du régime iranien, qualifié de « dictatorial » et de « principal parrain du terrorisme dans le monde », le président américain Donald Trump a annoncé, vendredi 13 octobre, sa décision de ne pas certifier l’accord historique sur le nucléaire conclu en juillet 2015 par son prédécesseur Barack Obama.

Donald Trump a affirmé qu’il pouvait mettre fin à tout moment à l’accord sur le nucléaire iranien le dénonçant comme “l’un des pires” qui soit et a martelé que Téhéran n’en respectait pas l’esprit.

Netanyahou salue une décision courageuse

De son côté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a salué la “décision courageuse” de Trump. “Je félicite le président Trump pour sa décision courageuse d’affronter le régime terroriste iranien”, a affirmé Netanyahou dans une vidéo diffusée en anglais peu après le discours du président américain. Le chef du gouvernement israélien n’a cessé de dénoncer l’accord signé en 2015 par les grandes puissances sur le nucléaire iranien en critiquant notamment l’ex-président américain Barack Obama qui en a été l’un des principaux artisans.

Audrey Azoulay prend la tête de l’Unesco

La candidate de la France à la direction générale de l’Unesco l’a emporté après une campagne intense. Elle était en lice face à Hamad Al-Kawari, le représentant du Qatar. Une élection inattendue qui survient au lendemain du départ fracassant du tandem USA/Israël de l’Unesco.

Le règlement du différend israélo-palestinien au sein de l’institution a d’ailleurs été un sujet important de la campagne. « Il y a une limite à ne pas franchir : l’instrumentalisation. Les différends bilatéraux ne doivent pas freiner l’action de l’Unesco. Au contraire, l’institution doit favoriser le dialogue et prévenir les conflits au lieu de les subir ou de les laisser s’exporter chez elle », déclarait Audrey Azoulay à Jeune Afrique.

La candidature d’Audrey Azoulay – dont le père, André Azoulay, est conseiller du roi du Maroc – n’avait pas manqué de faire grincer des dents : les pays arabes comptaient fermement installer un représentant de la région dans le fauteuil de directeur général, ce qui n’est encore jamais arrivé.

Polémique en Allemagne

L’Allemagne n’échappe pas aux polémiques liées aux questions religieuses, et plus particulièrement à l’Islam. Cette fois-ci, c’est par la voix du ministre fédéral de l’Intérieur Thomas de Maizière que l’affaire a débuté. Sa prise de parole en question date du 9 octobre dernier à Wolfenbüttel, alors qu’il assistait à un meeting de son parti, la CDU (Union chrétienne-démocrate d’Allemagne), la formation d’Angela Merkel. Thomas de Maizière s’est ainsi prononcé en faveur de l’institution de fêtes musulmanes dans certaines régions allemandes et a déclaré « Je suis prêt à discuter de l’institution d’un jour férié musulman ».

Avant de préciser sa pensée : « Il y a bien, après tout, des régions en Allemagne où l’on fête la Toussaint et pas dans d’autres ». Une comparaison que certains jugeront déplacée. Le ministre explique son projet : « Où il y a beaucoup de musulmans, pourquoi ne pourrait-on pas réfléchir à un jour férié musulman ? » Suite à ces propos, les réactions dans la classe politique et sur les réseaux sociaux ne se sont pas faîtes attendre. Les partis de droite se voyaient ainsi confortés dans leurs arguments sur une « islamisation de l’Allemagne ».

Le Parti travailliste ne se sent pas d’accointance avec la Liste arabe unie

Le président du parti travailliste israélien Avi Gabaï s’est exprimé aujourd’hui à Beersheva sur un éventuel gouvernement qu’il conduirait et sur les alliances qu’il pourrait contracter. Sur l’éventualité de former une coalition avec les députés de la Liste arabe unie, Avi Gabaï a rétorqué : «  je ne vois pas un seul point qui puisse nous rassembler, eux et nous ».

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

2 pensées sur “Résumé de l’actualité de ce chabbat : Trump et l’Iran, une juive à la tête de l’Unesco…

  • Avatar
    14 octobre 2017 à 20 h 22 min
    Permalink

    En ce qui concerne azoulay , il y a une grande meprise de la part des medias Juifs , qui voient en elle une directrice de l unesco impartiale ! Elle est juive de naissance , cela n est pas une preuve pour avoir de bonnes dispositions pour la communaute Juive et Israel ! Les exemples ne manquent pas , helas .
    Elle est francomarocaine , socialiste , d un pere leche babouches en or du roi du maroc .Elle participera dans sa nouvelle fonction , a la validation des resolutions votees a l unesco contre Israel !
    Son pays , la france ou le maroc , participent activement a la negation de l histoire Juive en terre d Israel .

    Répondre
    • Avatar
      15 octobre 2017 à 0 h 29 min
      Permalink

      Voua avez tapé dans le mille. Beaucoup de clairvoyance,

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *