Résumé du chabbat: Attentat de masse en Egypte, bureaux de l’OLP, Hezbollah…

Résumé de l’actualité de ce chabbat

Attentat de masse et riposte en Egypte

Le procureur général d’Egypte a annoncé que le bilan de l’attentat contre une mosquée au Sinaï hier, au moment de la prière du vendredi se monte à 305 décès, dont 27 enfants, et 128 blessés.

Le procureur a précisé qu’un grand nombre d’hommes armés, entre 25 et 30, portant le drapeau de Daech, ont encerclé la mosquée au moment du début du prêche. Ils ont bloqué les portes et les fenêtres de l’édifice, et ont commencé à tirer à l’arme automatique. Ensuite, ils ont fait exploser un engin à l’intérieur de la salle des prières, et ont tiré sur les fidèles paniqués qui sortaient en courant.

Ils ont, par ailleurs, bloqué les accès à la mosquée, par les épaves des voitures des fidèles auxquelles ils avaient mis le feu.

La riposte égyptienne n’a pas tardé. L’aviation “a détruit plusieurs véhicules utilisés dans l’attaque” de vendredi. L’armée de l’air a également “ciblé plusieurs foyers terroristes contenant des armes et des munitions”, a déclaré le porte-parole de l’armée Tamer el-Refaï.

Vendredi, dans une allocution télévisée, le président Abdel Fattah al-Sissi, qui a décrété trois jours de deuil national, et a promis de répondre « avec une force brutale » à cet attentat.

Le bureau de l’OLP à Washington restera ouvert

Le bureau de représentation de l’OLP à Washington pourra finalement rester ouvert afin de faire progresser la paixavec Israël, avant une reprise complète de ses activités, a annoncé vendredi un responsable du département d’Etat.

Ce revirement intervient une semaine après l’annonce par les autorités américaines de leur intention de fermer la représentation palestinienne en application d’une loi stipulant que les dirigeants palestiniens ne doivent pas appeler à traduire des Israéliens devant la justice internationale.

Cette décision avait provoqué l’indignation des Palestiniens qui avaient aussitôt menacé de couper tous les liens avec l’administration du président Donald Trump si elle était appliquée, condamnant tout espoir de Washington de relancer le processus de paix.

Le Secrétaire général de l’Onu met en garde contre les armes du Hezbollah

Le Secrétaire général de l’organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, a mis en garde contre l’accroissement du risque d’une nouvelle confrontation entre Hezbollah et Israël.

C’est ce qui ressort de son rapport remis au Conseil de Sécurité. Guterres a indiqué que le flux d’armes vers Hezbollah et le discours de menaces réciproques avec les responsables d’Israël augmentent le risque d’erreur de jugement et d’une (potentielle) confrontation. M. Guterres a indiqué qu’Israël avait informé la FINUL de la présence d’armes et d’infrastructures du Hezbollah dans trois endroits précis de la zone, que les forces des Nations Unies sont censées surveiller de près, notamment par reconnaissance aérienne, imagerie satellitaire et patrouilles.

Mais il a dit qu’ »aucune preuve pour confirmer les allégations n’a été établie. »

Le Secrétaire général a appelé les deux parties à la retenue en permanence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *