Responsabilité de la Pologne dans la Shoah : marche arrière toute !

La Pologne au pied du mur ! Dépitée, la Pologne est bien obligée d’admettre que « Ne se refait pas une virginité qui veut » même à coups de lois votées puis amendées ! Non, ça ne marche pas !

Et pourtant s’en est-elle déjà donnée de la peine pour faire accroire, peu ou prou, à une image dont elle n’aurait plus à rougir ! Et la Pologne de supprimer au pied levé des poursuites pénales elles-mêmes votées en catimini !

« Ceux qui disent que la Pologne pourrait être responsable des crimes de la deuxième guerre mondiale sont des menteurs et méritent des peines de prison. Mais nous agissons dans un contexte international et nous devons absolument en tenir compte. »

C’est ainsi qu’à l’initiative du premier ministre, Mateusz Morawiecki, dans la matinée d’hier Mercredi 27 juin, la proposition d’amendement, inopinément ajoutée à l’ordre du jour de la session de la Diète, la Chambre basse du Parlement polonais, a été acceptée en un temps record !

« Avec 388 voix pour, 25 contre et 5 abstentions, les députés ont ainsi supprimé les articles qui prévoyaient entre autres des peines allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement pour « évocation publique de responsabilité ou de coresponsabilité de Polonais dans les crimes du IIIe Reich allemand, indépendamment de la législation en vigueur sur le lieu du délit »…

« C’est celui qui dit qui l’est ! »

Et bien non, toutes les tergiversations diverses et variées actuelles, toutes ces lois prescrites aussi vite que supprimées n’y pourront rien changer.

Ce pays aura bien du mal à effacer des mémoires un passé peu glorieux (c’est le moins que l’on puisse dire) qui semble devoir lui coller à la peau plus que jamais !

Et ce n’est que justice !

 

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

2 pensées sur “Responsabilité de la Pologne dans la Shoah : marche arrière toute !

  • 28 juin 2018 à 12:59
    Permalink

    Je ne vois pas ce que ça change non plus. Cette loi réécrit l’Histoire, la transforme, en disculpant la Pologne dans la Shoah. Elle interdit que soit évoqué la responsabilité ou même la coresponsabilité de la Pologne dans la Shoah ! Qu’elle punisse ou non les contrevenants, l’effet est le même : cette loi est là pour falsifier l’Histoire et empêcher le travail de mémoire des Polonais (et, dans la même lancée, du monde !). Entreprendre une telle démarche est criminel et totalement inacceptable ! C’est une honte !

    Pas de quoi à s’enthousiasmer ! La loi est maintenue, les peines supprimées… La belle affaire ! … C’est exactement pareil ! Ça ne change absolument rien ! L’objectif de la démarche reste le même et c’est lui qui est intolérable ! Pas les peines encourues !

    Répondre
    • 12 juillet 2018 à 12:50
      Permalink

      pas triste non plus ce qu’écrivent encore parfois en France des gens qui se piquent de s’intéresser à l’histoire de cette période : un de ces messieurs a pu ainsi il y a peu et sans susciter de scandale majeur, sur le blog dont il dispose chez Mediapart, ironiser sur ce qu’il appelle la… « doxa paxtonienne », faut plus se gêner

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *