Renforcement de l’arsenal législatif en vue contre les lapideurs Arabes

Le Cabinet restreint de sécurité soutient le projet de loi visant à condamner les lapidations contre les véhicules et les passants à des peines comprises entre 10 et 20 ans de prison. Cette loi reconnait enfin le caractère mortel des agressions à coups de pierres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *