Rencontre insolite entre les habitants de Sdérot et des Juifs d’Arizona

 

Au summum de la crise la plus difficile pour les juifs américains, j’ai eu la chance de diriger une rencontre zoom entre les communautés « Bayit Tefila » d’Arizona et « Réout » de Sdérot, à l’initiative du mouvement Mizra’hi. Voici quelques moments forts de cette rencontre.

Le Rabbin Pin’has Allouche d’Arizona a montré aux habitants de Sdérot ce qu’il a de particulier dans son bureau- une photo des trois jeunes kidnappés et une fleur en métal : « Cette fleur a été créée à partir de roquettes lancées sur la ville de Sdérot. Je l’ai reçu, lors d’une visite à Sdérot, et depuis, je l’ai ici en face de moi, car pour moi, c’est un résumé du judaïsme-de transformer la difficulté en tremplin, l’amertume en douceur, l’arme en fleur »

Alon Davidi, le maire de Sdérot nous a associé à son expérience, à savoir mesurer à une épreuve- « une communauté doit se demander quel est son but, quel est son rôle au présent. Cela donne de la force. Ce qui aide le plus en temps de crise est de penser à l’autre. Etre actif et aider celui qui est plus faible que toi. Il y a toujours quelqu’un à aider.

Nous nous inquiétons pour vous, frères de Diaspora

Le Rav David Pandel et sa femme Malki ont raconté leur alya des Etats-Unis à destination de Sdérot. « Nous sommes passés des Américains aux Marocains », ils ont ri et poursuivi « en tant qu’habitants de Sdérot, nous étions toujours du côté de ceux qui reçoivent. Tout le monde nous a témoigné son inquiétude et son amour. Maintenant, nous sommes du côté de ceux qui donnent, nous nous inquiétons pour vous, frères de la Diaspora.

J’ai observé à l’écran, les noms des participants, qui étaient émus de faire connaissance : Steeve Goldstone et Tehila Yifra’h. Mindy Francklin et Dahlia Harel. Marc et Peter avec Liron et Yaniv. Tous ont demandé à garder le lien, et à organiser des rencontres aussi pour les enfants. A la fin, le rabbin Allouche a ajouté que cette rencontre concrétisait ce qui est écrit dans le Tanya : « les enfants d’ Israël sont véritablement frères, du plus profond de leur âme. »

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah qui est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *