Rencontre dans la rue avec le Rav Kanievsky Zatsal

C’est l’une des belles histoires que j’ai entendues à propos de feu le Rav Haim Kanievsky, qui a été inhumé aujourd’hui. Par la journaliste Sivan Rahav Méir.

La rencontre… Le Rav Yehoshua Hartman édite les livres du Maharal de Prague. Dans l’un de ses livres, le Maharal écrit que, dans les paroles de nos Sages, il est déclaré que la résurrection des morts commencera dans le Caveau des Patriarches. Mais à la fin, il a été contraint d’écrire, dans la note de bas de page, qu’il n’a trouvé aucune source pour une telle déclaration.

Quelque temps plus tard, il rencontra le Rav Haim Kanievsky dans la rue. Il s’avance et lui pose la question. « Le Maharal écrit que nos Sages ont déclaré que la résurrection des morts commencera dans la grotte des patriarches. Mais où cela est-il écrit ? ».

Alors une chose étonnante s’est produite : le Rav Kanievsky a continué de marcher à ses côtés dans la rue, marmonnant pour lui-même, tandis que le Rav Hartman écoutait avec émotion : « Le Talmud babylonien…non, ce n’est pas là. Le Talmud de Jérusalem… non, ce n’est pas là non plus. Dans les midrashim de Halacha … non. Dans les midrashim de la Hagada… non plus. »

Rencontre avec un « Rouleau de la Torah ambulant »

Il a vu avec étonnement devant ses yeux le Rav Kanievsky passer dans sa tête toute la littérature de la Torah, en quelques secondes, comme un Google humain. Ses neurones ont simplement parcouru rapidement la bibliothèque juive, avec une immense compétence et une mémoire phénoménale. Enfin, le Rav Kanievsky s’est arrêté et a dit : « Le Zohar… Oui bien sûr. » Il a cité au Rav Hartman étonné un certain passage du Zohar. Effectivement cette phrase de nos Sages se portait sur la résurrection des morts.

Le Rav Kanievsky a été qualifié de « rouleau de la Torah ambulant ». La raison est évidente car au cours de ses 94 ans, il a atteint des niveaux rares d’amour et de dévotion. En outre, il nous a montré quel niveau un être humain est capable d’atteindre. Nous nous souvenons tous par cœur des choses qui sont les plus importantes pour nous. Le plus important pour lui c’était la Torah.

Nous n’atteindrons surement pas son niveau. Mais nous pouvons essayer de prendre sur nous et d’assumer un peu de cette persévérance et de ce dévouement, pour l’élévation de son âme.

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.