Rejet de la loi sur la conscription des Haredim

Au lendemain du rejet par la Knesset de la loi de Conscription (54 voix pour / 54 voix contre), le ministre de la Défense Benny Gantz a déposé une nouvelle fois le texte au secrétariat du gouvernement, afin qu’il soit rediscuté dimanche prochain. A la différence d’une proposition de loi personnelle qui ne peut être rediscutée avant six mois après un rejet, un projet de loi gouvernemental peut revenir sur la table à tout moment.Lire la suite sur jforum.fr