Regev : « Barenboim se sert de la culture pour promouvoir ses opinions anti-israéliennes »

Le chef d’orchestre israélien, Daniel Barenboim, qui a donné maintes fois la preuve de ses positions pro-palestiniennes radicales, encourt la colère de Miri Regev alors qu’il envisage de donner un concert en Iran, un pays radical qui encourage la délégitimation d’Israël. Le chef d’orchestre espère prendre l’un des meilleurs orchestres d’Allemagne, l’Opéra d’État de Berlin, pour effectuer son concert en Iran.

Barenboim, qui est directeur général de musique à l’opéra de la capitale allemande, est en pourparlers avec l’Iran pour un éventuel concert à Téhéran. Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, a accepté de prendre en charge le patronage du concert parce qu’il « soutient le dévouement de Daniel Barenboim pour rendre la musique accessible à toutes les personnes, indépendamment des frontières nationales, religieuses ou ethniques, » a indiqué le communiqué.

D’autres détails sur le concert seront annoncés « une fois que les négociations auront été conclues, » a assuré l’opéra.

Les plans de Barenboim sont naturellement de provoquer la colère d’Israël, que la République islamique continue de vouer à l’anéantissement. La ministre de la Culture Miri Regev a déclaré mercredi qu’elle avait l’intention d’envoyer une lettre de protestation à la chancelière allemande Angela Merkel lui demandant d’annuler le concert. « L’Iran est un Etat qui soutient le terrorisme, se trouve derrière le Hezbollah, le Djihad islamique et le Hamas, et ses dirigeants ont du sang sur leurs mains. Je crois que l’Allemagne saura se montrer juste et annulera l’apparition de l’orchestre et de on chef. »

Elle a ensuite accusé Barenboim « d’utiliser la culture comme une plate-forme pour ses opinions politiques anti-israéliennes. » En 2008, Barenboim a reçu «la citoyenneté palestinienne» de l’Autorité palestinienne (AP) pour son soutien à l’établissement d’un Etat palestinien et sa critique acerbe d’Israël.

Barenboim a également soulevé la controverse en Israël pour sa promotion passionnée du compositeur antisémite allemand Richard Wagner, dont la musique a eu une influence sur le chef nazi Adolf Hitler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *