Recherche en Israël : repousser les limites de la vieillesse

 

De Gaulle avait tort : « La vieillesse n’est pas un naufrage » ! Elle se devrait d’être considérée comme une maladie bénigne et se soigner aisément…Encore faut-il trouver le remède approprié. « C’est presque fait » nous explique le Dr Nir Barzilai, diplômé du Technion, (cet illustre institut de recherche situé à Haïfa). C’est donc lors d’une parution dans le Wall Street Journal à propos d’une nouvelle étude en partenariat avec Healthspan de l’Albert Einstein Collège of Medicine de New York que le Dr Barzilai dévoile ses projets.

Si personne ne nous assassine, on pourrait bientôt vivre bien plus longtemps, sans trop vieillir. Et cela intéresse vivement, on l’aura compris, les compagnies d’assurances, les laboratoires de recherche médicamenteuses comme la FDA, (Agence américaine de produits alimentaires et médicamenteux). Cette nouvelle proposition est le prolongement d’un constat, que l’on doit, comme presque toujours, au plus grand des hasards.

On savait déjà la Metformine réellement capable de faire baisser un taux de résistance anormale à l’insuline mais lors d‘études sur des souris, le Dr Nir Barzilai et son équipe purent constater que des effets secondaires très importants avaient des propriétés étonnantes dont celle de prolonger significativement la vie des dites souris. Des études statistiques commencent alors en 2014 portant sur plus de 180 000 personnes.

La molécules miracle

Constitués pour moitié de diabétiques de type 2, certains soignés par Metformine, d’autres par un traitement différent, le reste, soit quelque 90 000 autres cobayes sont des non-diabétiques servant de groupe témoin. Et là : stupeur ! Non seulement les diabétiques sous Metformine ont une espérance de vie plus importante que ceux traités différemment mais ils vivent aussi en moyenne plus longtemps que les sujets non diabétiques !

Certes, on ne sait pas encore comment la Metformine agit mais l’on suppose qu’elle s’attaque positivement à des molécules produites par des cellules sénescentes ou tumorales. La Metformine est une molécule prometteuse d’un coût minime qui réduit le stress oxydatif, s’attaque à toutes les formes d’inflammation, diminue les risques de maladies cardiovasculaires et ralentit le processus lié aux apparitions de cancers !

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *