Recep Tayyip Erdogan refait les yeux doux à Israël

Les récentes conversations entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et le président Isaac Herzog sont-elles le signal d’une nouvelle « lune de miel » pour Ankara et Jérusalem ? Par Yaakov Ahimeir, Israël Hayom.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est un homme d’État qui peut changer de couleur. Il y a quelques jours, il l’a encore fait en flattant Israël en annonçant que le président Isaac Herzog pourrait bientôt se rendre en Turquie. Avant cela, lors d’une conversation téléphonique, Erdogan a exprimé ses condoléances à Herzog pour la mort de sa mère. Ces remarques annoncent-elles une autre lune de miel pour Israël et la Turquie, la dernière d’une série de « lunes de miel » qui se sont interrompues et recommencées pendant des décennies ?

Les conversations téléphoniques avec Herzog, ou la rencontre d’Erdogan avec des rabbins de pays musulmans, sont des signes qui pourraient justifier un examen plus approfondi en Israël. L’avenir nous dira s’ils se transformeront en un revirement turc en ce qui concerne les relations avec Israël. Pour l’instant, aucune date n’ayant encore été fixée pour qu’Herzog et Erdogan se rendent mutuellement visite, Israël devrait examiner si la Turquie d’Erdogan a changé d’avis sur Israël et sur le public juif dans son ensemble. Par exemple, Erdogan a-t-il surmonté ses allusions fréquentes à l’antisémitisme?

Le président Herzog s’implique davantage dans la politique étrangère d’Israël

Les relations avec la Turquie sont peut-être au point mort, mais les relations commerciales se poursuivent et sont même florissantes. À mon avis, le président Herzog s’implique davantage dans la politique étrangère d’Israël, et c’est une bonne chose. Contrairement au ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, le président a acquis une riche expérience diplomatique au cours de sa carrière. Il reste calme et ne s’émeut pas lorsqu’il entend des membres du personnel dire : « Monsieur le président, Erdogan est en ligne ». Et si son collègue turc l’appelle chez lui, c’est signe qu’il a des ennuis.

Lors de sa rencontre avec les rabbins, Erdogan a déclaré que les relations avec Israël étaient vitales pour la Turquie. Mais rappelons que Jérusalem s’est engagée à protéger son alliance avec deux pays qui entretiennent des relations d’opposition, pour ne pas dire de haine, avec la Turquie. Le triangle Israël-Grèce-Chypre est très bénéfique pour le forage gazier dans les eaux souveraines d’Israël. Evidemment, Erdogan est désolé de le voir. Il veut également participer, et la prochaine fois qu’il téléphonera d’Ankara, le président Herzog devrait avoir une réponse prête.

Ce que doit faire Erdogan

Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que les termes « fierté nationale » et « patriotisme » ne sont plus d’actualité. Les adeptes du politiquement correct peuvent bien avoir le sentiment qu’ils sont destinés à disparaître. Mais c’est ainsi que le président Herzog devrait réagir si Erdogan laisse entendre à nouveau qu’il souhaite un changement : Herzog devrait lier les liens entre la Turquie et Israël à la condition que le président turc revienne sur ses calomnies passées à propos d’Israël et ses dirigeants. Les excuses n’ont pas besoin d’inclure un discours public. Il suffirait à Erdogan d’inclure, même indirectement, une note de réconciliation dans sa prochaine interview. Et Israël s’acquittera de ce modeste geste.

Lorsqu’il traite avec une nation rivale, Israël doit agir dans un esprit de fierté nationale. Reste que les chances qu’Erdogan mette en œuvre ces recommandations sont minces.

2 pensées sur “Recep Tayyip Erdogan refait les yeux doux à Israël

  • 6 février 2022 à 20 h 00 min
    Permalink

    Un serpent à sonnettes dont il faut s’eloigner. Il ne fait que provoquer indirectement.

    Répondre
  • 27 janvier 2022 à 17 h 20 min
    Permalink

    erdogan cherche certainement de la technologie pour ses drones maintenant qu’il est sous embargo par le canada et il sait qu’israel rêve d’amitié donc il va profiter de la situation !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.