Rassurant? L’Iran assure « la plus grande transparence » sur son nucléaire

L’Iran va se soumettre à « la plus grande » transparence en ce qui concerne son programme nucléaire controversé et entend conclure un accord final le plus tôt possible, a affirmé mercredi son ministre des Affaires étrangères. « L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA, qui dépend de l’ONU) a tout vu et si vous cherchez une preuve tangible » de la militarisation de ce programme, « il faudra attendre très, très, très longtemps avant de la trouver », a assuré Mohammad Javad Zarif à l’université de New York.

Téhéran est prêt à montrer « la plus grande transparence internationale » aux membres du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), a précisé M. Zarif. « L’Iran est prêt, dans le cadre d’un accord, à accepter le protocole additionnel et je pense qu’avec ça, vous aurez toute la transparence nécessaire », a-t-il précisé. L’Iran s’est engagé le 2 avril à accepter des inspections renforcées de l’AIEA, notamment sous le régime du protocole additionnel au TNP. A propos de la date-butoir du 30 juin, M. Zarif a affirmé « qu’aucune date-butoir n’était sacro-sainte ». Mais « nous voulons finir tout ça avant le 30 juin », a-t-il ajouté. « Nous voulons utiliser chaque occasion, y compris travailler 24 heures sur 24 à partir de lundi prochain, en fait à partir de demain ici à New York puis lundi quelque part en Europe, pour finaliser tous les éléments », a précisé le chef de la diplomatie iranienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.